Dinosaures : la plus longue piste de sauropode est en France

Une piste d’empreintes d’un des plus grands dinosaures de l’histoire a été découverte en France, dans le massif du Jura. Suite à des recherches effectuées sur trois hectares de verdure, le laboratoire de Lyon a déduit que c’est la plus longue piste de sauropodes connue à ce jour. Avec un état de conservation exceptionnelle, la piste des pas de dinosaure située sur le plateau incliné de l’Ain mesurait près de cent cinquante-cinq mètres.

Des chercheurs de la Société des naturalistes d’Oyonnax (SDNO) prospectent actuellement une vaste superficie dans cette région. C’est en 2009 que Marie-Hélène Marcaud et Patrice Landry ont découvert le site situé près de Plagne. L’étude de celui-ci à permis à l’équipe du CNRS de conclure que les cent dix pas ont été déposés par un Brontopodus plagnensis.

Dinosaures Juras

Des recherches plus approfondies du site ont été fractionnées en trois campagnes de fouilles, de 2010 à 2012. Des outils de pointe tels que la lasérométrie ainsi que l’appui du drone Drelio du laboratoire de Géologie de Lyon ont permis d’obtenir des mesures précises.

Un titan végétarien

Le Brontopodus plagnensis a une envergure dépassant les trente-cinq mètres et pèse plus de trente tonnes. C’est l’un des géants sauropodes ichnotaxon qui ont vécu durant le Tithonien de l’ère Jurassique. Les empreintes découvertes comportent des doigts de main en formation
circulaire et dépourvus de griffes ainsi que des doigts de pied mesurant quatre-vingt à cent trois centimètres.

Il est fréquent de trouver des traces de passage de dinosaures carnivores en simultanée avec des empreintes de sauropodes au régime végétarien. D’ailleurs, le site de Plagne en témoigne puisque des pas d’un ichnogenre Megalosauripus y ont été trouvés. Ce dinosaure carnivore bipède a laissé dix-huit pas sur trente-huit mètres de distance, en croisant la piste du Titan
végétarien.

Un patrimoine historique et surtout touristique

Pour l’heure, les scientifiques Jean-Michel Mazin et Pierre Hantzpergue représentent le CNRS sur le site. Ces derniers collaborent avec la commune de Plagne, dans le département de l’Ain.

Ils sont appuyés par l’association des communes du pays bellegardien et la région Rhône-Alpes-Auvergne. Un programme de protection de ce patrimoine inestimable est envisagé. Par ailleurs, le site
sera prochainement mis en valeur en permettant au grand public d’y avoir accès.

Source