Disney ne va pas pouvoir utiliser les personnages de Daredevil ou Jessica Jones tout de suite

Les séries Marvel ont disparu tour à tour sur Netflix et ce, au plus grand désespoir des fans. Si ces derniers espéraient retrouver leurs héros préférés dans de nouvelles séries en live-action destinées à la future plateforme de Disney, il n’en sera rien. En tout cas, ce ne sera pas pour tout de suite.

La nouvelle a été relayée en décembre 2018 par Variety. En raison du contrat qui a été signé entre Marvel et Netflix, Disney ne pourra utiliser les personnages Marvel que deux ans après l’annulation des séries qui étaient diffusées par le géant du streaming.

The Punisher

Cette close concerne les personnages comme Jessica Jones, The Punisher, Daredevil, Luke Cage ou encore Iron Fist.

Disney a été prévenu

D’après une source, les avocats avaient déjà prévenu Disney. La firme de Mickey savait depuis le début qu’il était hors de questions pour elle d’envisager de plancher sur de nouveaux projets qui impliqueraient Jessica Jones, The Punisher, Daredevil, Luke Cage et Iron Fist jusqu’à ce que les deux ans stipulés dans le contrat s’écoulent.

Durant les deux prochaines années, il est donc peu probable que Disney se penche sur des idées de contenus qui pourraient préparer le retour de ces personnages Marvel, que ce soit pour le petit ou le grand écran.

Elle a déjà pas mal de projets en cours actuellement pour sa future plateforme, ne serait-ce que les différentes séries qui tourneront autour de l’univers Star Wars.

Une clause qui protège les intérêts de Netflix

Le contrat qui a été passé entre Marvel et Netflix protège clairement le géant du streaming qui pourra, pendant les deux prochaines années, continuer à proposer les séries Marvel dans son catalogue. À défaut de découvrir de nouvelles aventures de leurs héros préférés, les nostalgiques pourront donc jeter leur dévolu sur les anciens épisodes de Jessica Jones, Daredevil ou encore Iron Fist.

Deux ans c’est un délai qui semble suffisant pour permettre à Netflix d’assurer ses arrières pour faire face au concurrent de taille que représente Disney+ qui risque de lui voler une grande part du marché sur lequel il détenait jusqu’ici le monopole… ou presque.

La future plateforme de Disney fera ses débuts aux Etats-Unis en novembre 2019. Elle sera ensuite déployée progressivement en Europe.