Clicky

Diya One X, le robot qui veut améliorer notre vie au bureau

Vous avez peut-être déjà entendu parler du robot Diya One, conçu pour purifier l’air et sorti l’année dernière. Voici son évolution présentée au salon Viva Technology, le Diya One X, qui s’agrémente de plusieurs fonctions novatrices.

Il pourra ainsi analyser température, luminosité et hygrométrie à travers les espaces qu’il traverse, dans un périmètre de 500 à 1000 mètres carrés.

Vous le croiserez peut-être dans les couloirs de votre bureau pour analyser et améliorer l’environnement de celui-ci.

Une oeuvre tricolore

Ce robot est l’oeuvre de la société française Partnering Robotics, basée à Cergy-Pontoise qui compte 47 professionnels. Elle a récemment obtenu le label Origine France Garantie qui demande à remplir deux conditions pour être délivré, à savoir que le produit prenne ses caractéristiques essentielles en France et que le prix de revient unitaire soit français à 50% minimum.

Elle a déjà conçu le robot Diya One qui possède des purificateurs pour améliorer la qualité de l’air dans nos intérieurs. En effet, la société est partie de plusieurs constats : nous passons 90% de notre temps dans des environnements intérieurs, l’air intérieur peut être dix fois plus pollué qu’en extérieur et 4,3 millions de décès prématurés en 2012 sont dus à la mauvaise qualité de l’air intérieur.

Elle rajoute que les performances cognitives sont améliorées de 61% dans un environnement à l’air épuré et que l’exposition aux pics de particules fines diminue de 15% la productivité. Ces deux derniers aspects prouvent la destinée première du robot, à savoir les espaces professionnels, notamment grâce à son grand périmètre d’autonomie de 1000 mètres carrés.

Améliorer le bien-être au travail grâce au « Quantified Desk »

La nouvelle version analyse et purifie toujours l’air, mais elle envoie des commandes à la centrale de gestion pour ajuster la climatisation, signale aux managers des problèmes de luminosité, analyse le niveau de bruit et peut même émettre des « chut » pour inciter les personnes à réduire leur volume sonore et conserver un bon niveau pour travailler correctement. Pratique s’il croise votre patron en train de hausser le ton.

Le robot dispose d’une autonomie de 8 à 12 heures et vient même se recharger tout seul à sa borne. Il se déplace grâce à des roues de manière autonome simplement à l’aide d’une caméra et d’un détecteur de mouvements.

Tout cela dans le but d’améliorer et de maintenir de bonnes conditions environnementales pour travailler. Les milliers de données sont ensuite transmises pour effectuer un suivi régulier. Un parfait exemple proche du modèle « Quantified » que l’on pourrait surnommer le Quantified Desk, un bureau connecté pour une prise en compte supplémentaire du bien-être maximal de ses employés.

Pour l’heure, la commercialisation se concentre vers les entreprises et n’a pas vocation à être directement proposée aux particuliers. Une centaine d’exemplaires a déjà été distribuée.

Mots-clés diyarobot

Share this post

JB

Infirmier | Passionné par les nouvelles technologies et la photo