DJI de retour avec le très séduisant Ronin-SC

DJI avait promis une grosse annonce, et la firme n’a pas menti. Elle a en effet levé le voile hier sur le Ronin-SC, un tout nouveau stabilisateur pensé pour les boîtiers hybrides. Un stabilisateur qui va sans doute mettre tout le monde d’accord.

La recette ne change pas vraiment. Le Ronin-SC bénéficie en effet de finitions soignées et il fait la part belle au métal. Plus précisément à l’aluminium et au magnésium.

Crédits DJI

DJI ne s’est cependant pas contenté de copier le Ronin-S. Le géant chinois a également fait en sorte de rendre son nouveau stabilisateur plus léger, plus accessible et plus maniable.

Ronin-SC, la version allégée du Ronin-S

Le Ronin-SC pèse donc à lui seul un peu moins de 1,2 kg, contre un peu plus de 1,8 kg pour son grand frère. En contrepartie, la charge utile diminue et elle passe donc de 3,6 kg pour le Ronin-S à 2 kg pour le nouveau modèle.

Cette différence est importante, bien entendu. Les utilisateurs de gros boîtiers comme l’EOS 1D Mark II ne pourront en effet pas profiter de ses largesses compte tenu de leur poids. En revanche, si vous travaillez avec des hybrides comme le GH5 ou même les boîtiers de Sony, alors le Ronin-SC est clairement fait pour vous. Enfin à moins d’utiliser de très gros objectifs.

Ce n’est évidemment pas fini. Le Ronin-SC a de nombreux autres atouts. L’utilisateur pourra notamment le démonter rapidement pour l’entreposer dans un sac et il aura aussi la possibilité de bloquer ses moteurs à l’aide de plusieurs cales métalliques pour le transporter en toute sécurité… même lorsque le boîtier est laissé dessus.

DJI a également mis le paquet sur les moteurs, garantissant par la même occasion une stabilisation à toute épreuve. Le Ronin-SC ne se contentera d’ailleurs pas de stabiliser votre boîtier, il vous donnera également accès à de nombreuses fonctions intelligentes et bien pensées. Des fonctions qui intéresseront tout autant les vidéastes chevronnés que les YouTubeurs se filmant eux-mêmes. Je pense notamment au système de follow focus qui vous permettra de vous filmer tout en vous déplaçant autour du stabilisateur, mais ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Un stabilisateur complet et léger

Car en effet, l’axe panoramique n’est pas bloqué et il pourra ainsi tourner indéfiniment sur lui-même pour vous permettre de réaliser des prises de vue à 360° saisissantes. Et attention, car l’ActiveTrack ne se limite pas aux visages ou aux personnes. Il fonctionnera aussi avec des objets inanimés et vous pourrez ainsi tourner autour d’un arbre sans le moindre souci.

Derrière, on retrouve bien entendu toutes les fonctions habituelles comme le panorama, le timelapse, le timelapse en mouvement et le contrôle du mouvement à distance. La fonction Force Mobile vous permettra même d’utiliser l’accéléromètre et le gyroscope de votre téléphone pour piloter le Ronin-SC à distance, ce dernier étant capable de reproduire tous les mouvements de votre terminal.

Mais le plus bel atout du Ronin-SC, c’est sans doute son prix. Le modèle de base est en effet vendu à 359 € sans ses accessoires. Un prix extrêmement compétitif, donc. Quant au pack le plus complet, il vous reviendra à 459 €. Et là, vous aurez tous les accessoires, comme le câble permettant de connecter votre boîtier à votre stabilisateur, la nacelle qui accueillera votre téléphone ou même le système de follow focus.

Je pourrais vous en parler pendant des heures, mais je pense que le mieux c’est encore que vous jetiez un coup d’oeil à l’excellente vidéo de Stéphane Couchoud, qui résume de la plus belle manière qui soit toutes les fonctions de ce petit stabilisateur.

Mots-clés dji