Clicky

DJI lance un programme de chasse aux bugs

DJI est une entreprise chinoise à renommée mondiale dans la fabrication de drones de loisir. Elle a été créée en 2006 par Frank Wang à Shenzhen, une ville sous-provinciale de la province du Guangdong, en Chine. Au début du mois d’août, l’US Army a interdit l’utilisation des drones DJI par les militaires américains suite à la détection de cyber vulnérabilités potentielles sur les drones.

Suite à cette nouvelle, DJI a pris l’initiative de lancer une chasse ouverte face aux bugs pour améliorer la sécurité de ses drones. Un programme de récompense invitant les tiers pour la traque de bugs sur ses drones a donc été annoncé par l’entreprise chinoise.

DJI Spark : image 2

Ce bug bounty est une occasion pour les informaticiens en herbe de démontrer leurs talents. Il suffit de trouver un bug pour être payé.

Une chasse ouverte à tout public

Selon DJI, cette chasse aux bugs baptisée « DJI Threat Identification Reward Program » est ouverte à tout public. Les informaticiens, les spécialistes en sécurité et même les hackers ont donc le droit d’y participer, peu importe leurs antécédents, du moment où ils peuvent détecter les bugs.

Les récompenses varieront ensuite en fonction du niveau de menace relevé sur le bug détecté. Elles pourront donc varier entre 100 et 30 000 dollars. Actuellement, les participants de la chasse peuvent envoyer leurs découvertes sur l’adresse email de l’entreprise.

Pourquoi lancer une telle chasse ?

Ce programme de chasse aux bugs a été lancé par DJI ce lundi 28 août 2017. Son but principal est d’améliorer la sécurité de ses drones face aux risques de piratage divers mais toute autre découverte sur les différentes faiblesses des drones est également la bienvenue.

L’entreprise de fabrication de drones est donc prête à prendre des risques pour améliorer la qualité de ses produits. Les hackers risquent de trouver de nouveaux moyens pour saboter les drones en faisant leurs recherches sur les bugs. Ainsi, ils ont la possibilité de contrôler les drones à distance ou bien de modifier leurs réglages de sécurité.

Une chasse de cette envergure est donc à double tranchant. Espérons simplement que DJI ait pris les précautions nécessaires pour éviter que cela ne retourne contre lui-même.

Mots-clés dji

Share this post

Andy

Rédacteur web passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !