Clicky

Donald Trump risque d’avoir du mal à privatiser l’ISS en 2025

Actuellement, la NASA débourse entre trois à quatre milliards de dollars par an pour maintenir la Station Spatiale Internationale en fonction. Face à cette situation, Donald Trump a demandé à l’agence de mettre fin au financement direct de l’ISS d’ici 2025.

L’objectif est d’injecter cet argent dans d’autres domaines tels que le développement de nouveaux équipements spatiaux par exemple.

ISS

Néanmoins, au lieu de mettre définitivement un terme à l’existence de l’ISS, le président des États-Unis a émis l’idée de confier la gestion de la station à des entreprises privées. Cette proposition risque d’être difficile à faire accepter aux compagnies spatiales privées.

Le plus grand obstacle concernant la privatisation de l’ISS sera son coût d’exploitation trop élevé que ne pourront pas assumer les entreprises du secteur privé.

Plus de dépenses que de profits

Paul Martin, l’inspecteur général de la NASA, a exprimé son avis à propos du plan du locataire de la Maison Blanche de privatiser l’ISS lors de l’audience du sous-comité sénatorial qui a eu lieu le mercredi 16 mai 2018. Cette audience fut présidée par les sénateurs Ted Cruz et Bill Nelson.

Au cours de son intervention, Paul Martin a déclaré que les coûts d’exploitation annuels de l’ISS atteindront les 1,2 milliard de dollars en 2024. De plus, l’industrie privée n’a manifesté aucun intérêt pour la station spatiale que cela soit pour effectuer des recherches spatiales ou pour en tirer profit.

La privatisation de l’ISS profitera à la NASA

L’inspecteur avance également que même si le secteur privé acceptait d’endosser la gestion de l’ISS, cela ne permettrait pas à la NASA de faire de grosses économies étant donné qu’elle utiliserait toujours l’ISS pour envoyer ses astronautes dans l’espace. L’agence spatiale US devra ainsi s’acquitter du fret qui lui reviendra tout aussi cher.

Cela dit, Paul Martin déclare que la NASA disposait tout de même de deux alternatives.

Soit, elle étend le financement de l’ISS au-delà de 2024 et en profite pour mener à terme toutes ses études concernant les risques de santé encourus par les astronautes dans l’espace et pour expérimenter ses nouvelles technologies. Soit, elle abandonne pour de bon l’ISS et procède à son démantèlement qui, dans ce dernier cas, durera trois ans et coûtera neuf cent cinquante millions de dollars.

Dans tous les cas, la NASA devra débourser une somme non négligeable. Toutefois, les sénateurs Ted Cruz et Bill Nelson ont clairement déclaré qu’ils allaient tout mettre en œuvre pour garder l’ISS dans le domaine public.

Mots-clés iss

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !