Clicky

Trump aurait lâché ses avocats sur une adolescente à cause d’un jeu en ligne

Donald Trump n’est pas réputé pour son sens de l’humour, ni même pour son goût en matière d’autodérision. C’est précisément ce que prouverait cette incroyable histoire. Le président des États-Unis aurait en effet lâché ses avocats sur une adolescente à l’origine d’un jeu parodique en ligne, un jeu opposant l’homme à un chaton.

Lucy a dix-sept ans et elle habite à San Francisco avec ses parents. Comme toutes les adolescentes de son âge, elle aime faire du shopping avec ses copines ou même aller au cinéma.

TrumpCat

Donald Trump n’est pas réputé pour son sens de l’humour.

Cela ne l’empêche cependant pas d’avoir la tête sur les épaules.

Lucy a créé un site où Donald Trump affronte un chaton

Lucy a en effet une idée bien précise de la direction qu’elle souhaite emprunter pour les années à venir. Elle a en effet pour objectif de se former au développement afin de trouver un bon poste dans une boîte de la très fameuse Silicon Valley et changer ainsi le monde.

Histoire d’enrichir son CV et de montrer son savoir-faire, l’adolescente a donc entrepris de développer un petit jeu en ligne original et un brin décalé. Elle a donc codé un site opposant Donald Trump à un chaton : TrumpScratch. Le concept est d’ailleurs assez simple. Les internautes contrôlent effectivement les pattes du félin et ils doivent ainsi cliquer sur les photos de l’homme politique pour lui griffer le visage.

Mais voilà, le président américain n’aurait pas goûté la plaisanterie et il n’aurait pas non plus apprécié de se retrouver aux prises avec les griffes acérées d’un chaton, même virtuellement.

L’entourage de Donald Trump dément

En conséquence, il aurait passé un coup de fil à ses avocats afin qu’ils fassent le nécessaire. Trois semaines après la mise en ligne de son site, Lucy aurait donc reçu une belle lettre signée de l’avocat général de l’homme, une lettre dans laquelle il rappelle bien évidemment que son client est un homme connu à travers le monde entier.

Après avoir demandé conseil à l’avocat de la famille, l’adolescente aurait donc changé le nom de son site pour KittenFeed. Il semblerait cependant que cela ne soit pas suffisant, car l’avocat de Donald Trump lui aurait envoyé une seconde missive dans la foulée. Pour le moment, Lucy aurait préféré ne pas répondre. Elle attendrait en effet de voir ce qui se passe.

L’affaire a bien évidemment fait pas mal de bruit chez nos amis américains. Face à la situation, Alan Garten, le vice-président exécutif et le directeur des affaires juridiques de l’organisation de l’homme d’affaires, a déclaré que cette lettre était un faux et qu’elle n’avait pas été envoyée par l’avocat de Donald Trump.

Alors fake news ou pas ?

Crédits Photo

Mots-clés insolitejustice

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.