Clicky

Donald Trump veut nommer un chasseur de fantômes au poste de juge fédéral

Donald Trump ne semble pas totalement dénué d’humour, finalement. L’actuel locataire de la Maison-Blanche compte en effet nommer un chasseur de fantômes au poste de juge fédéral dans un avenir proche.

Brett Talley a la trentaine bien tassée et il occupe à l’heure actuelle un poste d’avocat dans l’état de l’Alabama. L’homme de loi ne se limite cependant pas à cette seule activité et il a également un fort penchant pour tout ce qui touche à l’ésotérique.

Ghostbusters

En effet, la nouvelle coqueluche de Donald Trump a signé plusieurs livres d’horreur au cours de ces six dernières années.

Brett Talley, un avocat pas comme les autres

Des livres comme The Void, That Which Should Not Be, Biters the Reborn, Haunted Tuscaloosa ou encore The Fiddle is the Devil’s Instrument. L’homme est donc pourvu d’un imaginaire fourni, mais il passe aussi beaucoup de temps à se déplacer à travers le territoire américain afin de chasser les fantômes.

Brett Talley ne travaille pas seul cependant et il est ainsi un membre actif du Tuscaloosa Paranormal Research Group, un groupe amateur spécialisé dans tout ce qui a trait aux phénomènes paranormaux.

Ben Terris, un chroniqueur du vénérable Washington Post, a eu l’occasion de s’entretenir à deux reprises avec cet avocat pas comme les autres.

La deuxième fois, ce dernier l’a invité à faire une promenade dans le cimetière de Holy Rood. Ensemble, les deux hommes ont donc déambulé parmi les tombes pendant plusieurs heures. À cette occasion, Brett Talley avait tenté d’amorcer une conversation avec l’esprit de plusieurs personnes disparues, sans succès malheureusement.

Un chasseur de fantômes en passe de devenir juge de la Cour suprême des États-Unis

Lassé de son métier d’avocat, l’homme semble aspirer à de toutes nouvelles aventures et il aspire ainsi à rejoindre la Cour suprême des États-Unis dans un avenir proche.

La Cour se trouve au sommet du pouvoir judiciaire américain et elle est ainsi le tribunal du dernier ressort. Lorsque toutes les procédures précédentes ont échoué, c’est donc à elle de trancher. En règle générale, elle se cantonne donc aux affaires les plus importantes.

À l’heure actuelle, la Cour suprême compte très exactement neuf membres, dont un président.

Ils sont tous nommés par le président, mais ils doivent également obtenir l’aval du Congrès après audition. Brett Talley, de son côté, a passé la première étape et il se trouve donc à mi-chemin du poste tant convoité.

Enfin, convoité, c’est une façon de parler. D’après la biographie affichée sur Amazon, Brett travaille surtout comme avocat afin de « pouvoir mettre de la nourriture sur la table ». Ses futurs collègues apprécieront sans doute ce charmant clin d’œil.