Donald Trump voit sa vidéo faisant référence à The Dark Knight Rises être supprimée par la Warner

Donald Trump aime Batman, ce n’est pas un secret. L’actuel (très controversé) leader des USA avait même confondu Christian Bale avec son personnage de Bruce Wayne avant de reprendre une phrase Bane, méchant de The Dark Knight Rises, dans l’un de ses discours. Et c’est de cet épisode dirigé par Christopher Nolan que Donald Trump semble particulièrement fan, si l’on en croit un récent tweet publié sur le réseau social préféré du président. L’homme s’en prend directement à plusieurs politiques, dont Hilary Cliton et Barack Obama, sur fond de The Dark Knight Rises.

Une publication qui n’a pas vraiment plus au détenteur des droits, la Warner, qui l’a tout simplement fait… supprimer !

Une nouvelle bande annonce pour Batman The Dark Knight Rises, et un nouveau Spot TV en bonus !

On peut être le leader d’une puissance mondiale et tomber sous le coup des droits d’auteur. Une situation qui a beaucoup amusé les internautes.

La Warner fait supprimer une publication de Donald Trump

C’est une vidéo qui a été publiée avant-hier par Donald Trump dans laquelle on découvre des attaques à l’encontre de plusieurs personnes : l’ancien président des USA, Barack Obama, et sa concurrente Hillary Cliton lors des dernières élections. Il n’en fallait pas moins pour que la publication soit vue par des millions de personnes qui s’amusaient de cette nouvelle étrangeté de la part de l’actuel dirigeant des États-Unis.

Mais la Warner ne semble pas trop avoir apprécié cette vidéo qui utilisait un morceau de The Dark Knight Rises, réalisé par Christopher Nolan. Le studio a tout simplement décidé de faire supprimer la publication qui utilisait même la police d’écriture du film. De là à dire que Donald Trump aime beaucoup ce long-métrage, il n’y a qu’un pas.

C’est auprès de Variety que la Warner s’est exprimée à propos de cette vidéo : « L’utilisation d’une musique de The Dark Knight Rises appartenant à la Warner Bros dans cette vidéo de la campagne n’était pas autorisée. Nous travaillons par voies légales appropriées pour la faire supprimer« .

Avec une vidéo qui aurait pu associer son image à un président très polémiste, la Warner Bros a semble-t-il voulu prendre la décision qui lui semblait la meilleure. Une preuve que même un puissant politique n’est pas au dessus du droit d’auteur.