Clicky

Dossier Google Reader : sauvegarder ses abonnements et trouver une alternative

La nouvelle est tombée durant la nuit tel un couperet sur nos nuques fragiles, Google Reader va finalement tirer sa révérence et c’est donc à partir du 1er juillet 2013 que le service va fermer définitivement ses portes. Un coup dur pour tous ceux qui l’utilisaient depuis la première heure, bien sûr, d’autant plus que nous allons désormais tous devoir lui trouver un successeur. C’est justement la raison d’être de cet article, article qui va tout simplement vous aider à sauvegarder tous vos abonnements, toutes vos données, pour entamer ensuite la migration de votre veille vers d’autres services du même genre. Oui, parce que c’est quand même bien de rappeler que Reader n’est certainement pas le seul agrégateur de flux rss du marché.

Non, loin de là même et on peut même dire que ce dernier doit composer avec un grand nombre de services concurrents, des services qui peuvent être disponibles par le biais de nos navigateurs, au travers de clients dédiés ou même directement sur nos mobiles et sur nos tablettes. L’objectif de cet article consiste simplement à vous faire découvrir certaines de ces solutions.

Récupérer ses données Google Reader

Takeout, la meilleure des solutions pour récupérer tous ses abonnements et toutes les données de Reader.

Sauvegarder ses abonnements Google Reader

On va donc commencer par nous intéresser à la sauvegarde de nos abonnements Google Reader. Car si la plupart des services que nous allons évoquer un peu plus bas nous permettront de retrouver toute notre veille, il peut être judicieux de conserver un export de toutes nos données. Pourquoi ? Tout simplement pour éviter que le fruit de toutes ces années de dur labeur ne sombre dans les profondeurs abyssales du web.

Pour se faire, la méthode à suivre est assez simple puisque nous n’aurons qu’à passer par Takeout pour récupérer toutes nos données. Toutefois, si vous n’êtes pas encore très à l’aise avec cet outil bien pratique, voici toutes les étapes que vous devrez suivre pour mener à bien cette opération :

  • Connectez-vous à Google Takeout en suivant ce lien.
  • Cliquez sur l’onglet « Sélection des services » situé en haut de la page.
  • Cliquez ensuite sur le bouton « Google Reader ».
  • Le service vous redirige vers une nouvelle page.
  • Attendez quelques secondes pour que l’outil se charge.
  • Cliquez sur le bouton « Créer une archive » situé en bas de la page.
  • Attendez le chargement de la barre bleue et la création de votre archive.
  • Cliquez enfin sur le bouton « Télécharger » pour récupérer l’archive.

Takeout vous demandera alors de vous reconnecter pour lancer la procédure. Il vous suffira donc de taper le mot de passe de votre compte Google dans le champ dédié à cet effet pour valider l’opération et pour lancer le téléchargement de votre archive. Quelques secondes suffiront à la rapatrier sur votre disque dur.

Dans cette archive, nous allons trouver pas mal de choses, à commencer par un dossier très justement nommé « Reader ». Dossier qui regroupe un certain nombre de fichiers correspondant à vos abonnements, bien sûr, mais également à vos favoris, aux éléments partagés et à deux ou trois autres petites choses en prime. Ces fichiers, il faudra bien évidemment les importer dans votre nouvel agrégateur de flux rss pour retrouver ensuite toute votre veille.

Feedly, une très bonne alternative à Reader

Feedly est l’une des meilleures alternatives à Reader. On appréciera son interface particulièrement épurée.

Quelques alternatives à Google Reader

Comme mentionné un peu plus haut, il suffit d’une simple recherche sur le moteur de votre choix pour trouver des centaines et des centaines de services proposant exactement les mêmes fonctionnalités que Google Reader. La liste qui suit n’a évidemment pas pour vocation d’en dresser une liste exhaustive et complète, alors n’hésitez surtout pas à partager vos propres découvertes dans les commentaires présents à la suite de l’article.

Notez en outre que toutes les solutions qui suivent sont divisées en trois catégories : les agrégateurs accessibles directement en ligne, les agrégateurs à installer sur votre ordinateur et les agrégateurs à héberger soi-même Comme ça, il y en aura pour tous les goûts.

Les alternatives accessibles en ligne

Les agrégateurs de flux rss en ligne sont particulièrement intéressants dans ce sens où ils vous permettront de retrouver facilement toute votre veille d’un ordinateur à un autre, le tout avec un soupçon de synchronisation des données afin d’améliorer encore un peu plus votre productivité. En la matière, on trouve bien évidemment un bon nombre de services concurrents à Google Reader.

Netvibes

Parmi ces derniers, il est évidemment impossible de ne pas citer Netvibes et c’est bien normal puisque ce dernier est sans nul doute l’une des solutions les plus complètes que l’on puisse trouver à l’heure actuelle. Une solution qui profite en plus d’une interface très agréable et d’un bon nombre de fonctionnalités toutes plus utiles les unes que les autres.

  • Fonctionnalités : L’un des atouts du service, c’est sans nul doute la possibilité de créer plusieurs tableaux de bord thématiques qui vous permettront de mieux structurer votre veille et de profiter, en plus, d’applications riches et connectées. L’autre truc très sympathique, c’est qu’il est aussi possible de basculer entre la vue par widget et la vue par liste, cette dernière se rapprochant énormément de ce que proposait justement Google Reader.
  • Importer ses données : L’import de nos données ne posera aucun problème avec le service. Pour mener à bien cette opération, il suffira de cliquer sur le bouton « Ajouter du contenu » situé en haut à gauche et de sélectionner ensuite l’option « Ajouter un flux ». Là, juste sous le champ présent sur la droite, on trouvera un lien « Importer ». Il faudra bien évidemment cliquer dessus et aller chercher le fichier « subscriptions.xml » que nous avons récupéré un peu plus tôt pour retrouver tous nos abonnements. La procédure est très rapide et totalement transparente. Notez cependant qu’il ne sera pas capable de déterminer si nous avons lu les articles associés à nos abonnements, il faudra donc vérifier que nous avons tout lu dans Reader avant de marquer tous les éléments comme lus dans Netvibes.

En ce qui me concerne, Netvibes est un outil que j’affectionne tout particulièrement et il s’agit sans aucune doute d’une des meilleures alternatives que l’on puisse trouver pour remplacer Reader. Notons en outre que ce dernier s’accompagne d’une version mobile qui vous permettra d’accéder à votre veille depuis n’importe quel terminal nomade. Pour en profiter, il vous suffira d’ouvrir le navigateur de ce dernier et de vous rendre ensuite sur le site.

Feedly

Feedly est un cas un peu particulier puisque ce service n’est pas directement accessible depuis un navigateur web. Contrairement à Netvibes, il faut donc installer une extension pour pouvoir en profiter, extension qui est d’ailleurs disponible sur Chrome, Firefox ou encore Safari. Une fois que ce sera fait, alors vous pourrez ouvrir le service dans n’importe quel onglet de votre navigateur préféré.

  • Fonctionnalités : Agrégateur oblige, Feedly vous permettra bien évidemment de lire tous les articles publiés par vos différents abonnements, mais l’outil va un peu plus loin que ça puisqu’il vous permettra également de partager votre contenu avec les autres utilisateurs ou encore de personnaliser le design du service selon votre bon vouloir.
  • Importer ses données : Cette étape est extrêmement simple car le service intègre l’API de Reader. Il vous suffira donc de vous connecter à partir de votre compte Google pour retrouver en un instant tous vos abonnements. Plutôt chouette mais notez tout-de-même que Feedly fait actuellement face à une surcharge de ses serveurs suite à l’annonce de la fin de Reader, il faudra donc vous montrer patient pour pouvoir profiter de l’outil.

L’autre avantage de Feedly, c’est qu’il est également disponible sur iOS, sur Android et même sur le Kindle au travers d’applications dédiées. Des applications très bien conçues et qui vous permettront finalement d’accéder à toutes les fonctionnalités du service depuis votre smartphone ou votre tablette tactile.

The Old Reader

The Old Reader est un nouveau venu qui compte bien profiter de la disparition de Reader pour se tailler une part du gâteau. Il a d’ailleurs toutes les chances d’y parvenir puisqu’il reprend l’interface de l’agrégateur de Google tout en ajoutant un bon nombre de fonctionnalités très intéressantes.

  • Fonctionnalités : Pour faire court, ce service propose tout ce que proposait Reader. Il nous permettra donc de gérer nos abonnements en créant des dossiers, on pourra ajouter certains contenus à nos favoris ou même les partager avec notre communauté. Mieux, il sera même possible de suivre certains amis, certains contacts, pour accéder en un clic aux contenus qu’ils ont apprécié. Très pratique pour améliorer sa veille, bien entendu.
  • Importer ses données : Une procédure assez simple puisqu’il vous suffira de cliquer sur le bouton « Importer » et aller ensuite chercher le fichier de votre sauvegarde pour récupérer tous vos abonnements. Notez cependant que le service a mis en place une liste d’attente pour éviter de surcharger ses serveurs, il faudra donc vous montrer patient pour récupérer tous vos abonnements.

Avec Feedly et Netvibes, The Old Reader est sans nul doute l’une des meilleures alternatives qu’on puisse trouver à l’heure actuelle. Ce qui est d’autant plus impressionnant que le service est actuellement disponible en version bêta. Pour en savoir plus, vous pouvez d’ailleurs aller lire cet article si vous le souhaitez.

RSS Miner

Moins connu que les deux précédents, RSS Miner n’en reste pas moins une alternative intéressante à plus d’un titre. Car si son interface n’est pas spécialement séduisante – elle semble tout droit sortie des années 90 -, le service profite d’une interface plutôt simple et même très accessible, une interface qui vous permettra de prendre rapidement en main l’outil, donc.

  • Fonctionnalités : Simple et efficace, le service va droit à l’essentiel en se contentant de vous afficher tous les articles de vos abonnements. Toutefois, son concepteur a eu la bonne idée d’intégrer quelques fonctionnalités intéressantes comme des raccourcis clavier ou encore un moteur de recommandation qui vous permettra de faire remonter des articles susceptibles de vous plaire. 
  • Importer ses données : Là, c’est très simple puisque RSS Miner va vous proposer directement d’importer vos données Google Reader une fois que vous aurez créé un compte sur la plateforme. Il vous suffira donc de cliquer sur le bouton dédié à cet effet pour rapatrier automatiquement tous vos abonnements. Point positif, le service ira même jusqu’à conserver votre arborescence et vos différents dossiers.

RSS Miner n’est pas un mauvais choix, mais il semblerait tout-de-même qu’il souffre de quelques bugs gênants. Chez moi, par exemple, il n’a récupérer qu’une vingtaine d’abonnements et ce alors même que mon Reader en contient un peu plus de 300. Très bizarre, évidemment.

Protopage

Cette fois encore, il s’agit d’un service plutôt jeune et qui manque un peu de bouteille. Une interface pas toujours cohérente, des fonctions parfois bancales, ce n’est pas forcément le service qui retiendra votre attention mais il mérite tout de même le coup d’oeil, d’autant plus qu’il reprend dans les grandes lignes le même principe que Netvibes avec une présentation par widgets.

  • Fonctionnalités : Protopage se rapproche énormément de Netvibes et on retrouve ainsi un tableau de bord sur lequel vous allez pouvoir insérer les widgets de votre choix. Si vous le désirez, vous aurez d’ailleurs la possibilité de rendre votre tableau de bord public afin que tout le monde puisse en profiter. Ce n’est cependant pas une obligation, bien sûr.
  • Importer ses données : Tout comme Netvibes, Protopage est parfaitement capable de lire des fichiers de type OPLM. Pour récupérer vos abonnements, il vous suffira ainsi de cliquer sur le bouton « Add Widget » et d’enchainer ensuite en cliquant sur l’option « Import OPML » présente dans la liste. Là, le service vous demandera d’aller chercher votre fichier et de cliquer sur un bouton pour valider l’import. Pas mal, évidemment, mais notez tout-de-même que vous devrez glisser / déposer chaque widget sur votre tableau de bord, ce qui s’avère plutôt problématique lorsqu’on est abonné à plusieurs centaines de sites.

Le truc intéressant avec ce service, c’est qu’il profite également d’une version mobile qui vous permettra de retrouver vos flux depuis n’importe quel terminal, y compris depuis des terminaux pas forcément récents.

Et après ?

Après, bien sûr, sachez qu’il existe également un grand nombre d’applications mobiles qui se positionnent comme des lecteurs de flux rss portables. De tête, on pourra citer Google Flux ou encore Flipboard qui font plutôt bien leur travail mais notez que ces solutions ne sont malheureusement pas accessibles depuis un ordinateur et c’est précisément pour cette raison que je n’en ai pas parlé dans cet article. Même chose pour les agrégateurs disponibles uniquement au travers d’extensions comme RSS Feed Reader.

Les alternatives à installer sur votre ordinateur

Alors bien sûr, si l’on trouve de nombreux agrégateurs de flux rss en ligne ou sur mobile, il est également possible d’opter pour des clients dédiés à installer soi-même, des clients qui nous permettront de relever tous nos abonnements sans avoir à lancer son navigateur. Ce qui peut s’avérer utile dans certains cas, et surtout lorsqu’on souhaite limiter au maximum le nombre d’onglets ouverts dans son navigateur.

Le choix ne manque pas, donc, mais je vous ai tout-de-même fait une petite sélection de certains clients particulièrement appréciés des internautes.

FeedDemon – Windows

Très populaire, ce client profite d’une interface soignée et minimaliste, une interface qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler ce bon vieux Reader. Notez d’ailleurs que ce dernier est parfaitement capable de se synchroniser avec le service de Google, ce qui vous permettra finalement de gagner pas mal de temps puisque vous n’aurez pas besoin de récupérer vos abonnements avant d’en profiter.

  • Fonctionnalités : Ce client propose toutes les fonctionnalités que l’on est en droit d’attendre d’un logiciel de ce type. Il nous permettra ainsi de suivre n’importe quel abonnement et de les organiser comme bon nous semble au travers de dossiers ou en s’appuyant sur le système de tags embarqués. Notez en outre que l’application peut également télécharger toute seule les podcasts que vous suivez tout en les envoyant ensuite sur votre iPod si vous le désirez. En outre, il fait la part belle à la synchronisation des données et vous pourrez donc retrouver votre environnement de travail d’un ordinateur à un autre sans aucune difficulté.
  • Importer ses données : Comme mentionné un peu plus haut, l’import des données en provenance de Google Reader est assez simple puisque l’outil va pouvoir se synchroniser avec votre compte pour rapatrier tous vos abonnements ainsi que les articles associés.

Avec tout ça, on comprend évidemment pourquoi FeedDemon est très populaire chez les Windowsiens. Son seul défaut, finalement, c’est de ne pas être disponible sur les autres plateformes.

Reeder – Mac OS

Ce nom ne vous est sans doute pas inconnu et c’est bien normal puisque Reeder s’est avant tout fait connaître grâce à son application disponible sur iOS. Depuis, son développeur nous a gratifié d’une version spécialement développée pour OS X et c’est évidemment une très bonne nouvelle puisque cette application s’avère redoutable, et très complète. Attention cependant car cette dernière est malheureusement payante – c’est la seule de la liste d’ailleurs – et il faudra donc débourser 4.49€ pour pouvoir en profiter.

  • Fonctionnalités : En dehors d’une interface magnifique et particulièrement léchée, Reeder profite d’un certain nombre de fonctionnalités toutes plus intéressantes les unes que les autres. S’il nous permettra d’ordonner nos abonnements, il nous donnera surtout la possibilité de sauvegarder les articles de notre choix sur Delicious, Zootool ou même Evernote. Même chose pour le partage vers Twitter ou Facebook qui se fera en un clic.
  • Importer ses données : Là encore, c’est très simple puisque Reeder se base sur l’API de Reader, il vous suffira donc de vous identifier à votre compte pour rapatrier automatiquement tous vos abonnements, avec une bonne dose de synchronisation derrière histoire de ne pas se bouffer des articles déjà lus sur un autre terminal, ou sur un autre ordinateur.

En toute franchise, Reeder est sans aucun doute l’une des meilleurs solutions du genre sur Mac OS. Ceci étant dit, on peut également se demander si ce dernier parviendra à garder la tête hors de l’eau lorsque Google suspendra Reader. Rappelons effectivement que si le service est concerné par cette fermeture, il en va de même pour son API. Cette même API qui anime Reeder.

NetNewsWire – Mac OS

Si l’interface de NetNewsWire est nettement moins agréable que celle de Reeder, cette application n’en reste pas moins une très bonne alternative, d’autant plus qu’elle ne coûte absolument rien. Vous n’aurez donc pas besoin de sortir votre carte bleue pour en profiter et c’est quand même une excellente chose.

  • Fonctionnalités : En terme de fonctionnalités, ce programme propose tout ce qu’on est en droit d’attendre de ce genre d’applications. Il vous permettra donc de relever tous les articles publiés par vos abonnements et même de les visualiser directement au travers d’une zone dédiée. Si vous le souhaitez, vous pourrez aussi filtrer rapidement les articles en fonction de différents critères, idéal pour mettre le doigt sur certains contenus sans perdre de temps.
  • Importer ses données : L’import des données en provenance de Reader est assez simple puisque cette application est parfaitement capable de se synchroniser avec un compte Google. Il suffit donc de sélectionner la bonne option pour récupérer automatiquement tout son contenu. Vraiment très pratique, et très accessible.

De mon point de vue, NetNewsWire est une très bonne alternative qui devrait contenter tous ceux qui n’ont pas envie de lâcher 5€ pour Reeder. Notez cependant que si ce dernier est disponible en version gratuite, il faut bien préciser que cette dernière contient un certain nombre de publicités. Si vous voulez vous en débarrasser, il faudra donc investir dans la version premium et investir… 14.95$. Au final, on se dit que Reeder vaut peut-être plus le coup.

RSSOwl – Linux

Il ne faut pas oublier nos amis linuxiens pour autant. Et si vous faites partie de la bande du pingouin et que vous cherchez une bonne application pour gérer vos flux rss, alors quelque chose me dit que RSSOwl devrait retenir votre attention. C’est bien normal puisque ce dernier profite d’une interface assez simple, assez intuitive et d’un certain nombre de fonctionnalités assez intéressantes.

  • Fonctionnalités : La première chose à savoir, au sujet de RSSOwl, c’est que l’application est disponible en plusieurs langues, y compris en français. Ensuite, sachez que cette dernière va vous permettre d’afficher vos articles sur plusieurs onglets différents histoire de pouvoir facilement basculer de l’un à l’autre. Même chose, pour aller plus vite et pour perdre le moins de temps possible, vous pourrez aussi regrouper ces mêmes articles en groupes, le tout en fonction de leur date de publication ou même de leur auteur. C’est pas mal, évidemment, et ce n’est qu’un très rapide aperçu de toutes les fonctions proposées par cet outil.
  • Importer ses données : Bonne nouvelle pour ceux qui craignaient le pire, RSSOwl sera parfaitement capable de se synchroniser avec votre compte Google Reader pour récupérer automatiquement toutes vos données. Pas besoin de bidouiller, donc, puisque l’opération est totalement automatisée.

Pas mal, c’est certain, et le meilleur reste d’ailleurs à venir puisque RSSOwl est également disponible sur Windows ou sur Mac OS. Il n’est donc pas nécessaire d’être un barbu de la première heure pour en profiter et c’est quand même une très bonne nouvelle.

Les alternatives à héberger soi-même

Le gros inconvénient de tous ces services en ligne, c’est qu’ils sont susceptibles de fermer leurs portes du jour au lendemain. On l’a bien vu avec Reader, aucun service web n’est finalement pérenne dans le temps et c’est précisément pour cette raison que ces alternatives risquent de susciter votre intérêt. Pourquoi ? Tout simplement parce que ces différents outils vont vous permettre de créer votre propre agrégateur de flux rss, un agrégateur que vous devrez bien évidemment héberger vous-même. Ce qui veut aussi dire qu’il vaudra mieux avoir l’habitude de ce genre de choses avant de se lancer.

Voici donc deux alternatives à héberger soi-même :

  • Selfoss : Un outil plutôt complet et qui vous permettra de consulter vos flux rss depuis votre ordinateur, bien sûr, mais également depuis votre smartphone ou votre tablette tactile, à condition que ces derniers tournent sous iOS ou Android. Le résultat est pas mal, en tout cas, et Selfoss profite surtout d’une interface très soignée et très agréable à utiliser.
  • Tiny Tiny RSS : Si vous accrochiez à l’interface de Reader, alors vous allez beaucoup apprécier Tiny Tiny RSS puisque ce dernier ressemble énormément au service de Google. Notez en outre que cette solution est distribuée sous licence GNU GPL et il fourmille de fonctionnalités en tout genre.

Si vous connaissez d’autres solutions de ce genre, vous êtes les bienvenus.

Google+, le successeur de Google Reader ?

Google+ pourrait-il devenir, à terme, le successeur de Google Reader ?

Google+, le successeur de Google Reader ?

En toute franchise, lorsque Jeremy m’a appris que Google avait décidé de tourner définitivement le dos à Reader, je n’ai pas été plus surpris que cela. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’on sait depuis un bon moment maintenant que le géant de la recherche se désintéresse de plus en plus de la technologie RSS. C’est d’ailleurs pour cette raison que ce dernier ne se préoccupe plus de faire évoluer Feedburner, un Feedburner qui devrait très rapidement rejoindre Google Reader dans sa tombe.

Google a donc décidé de se débarrasser de tout ce qui touche à la technologie RSS. Fort bien, c’est un choix intéressant, mais la firme va forcément devoir nous proposer une alternative solide à ces flux qui nous ont bercé tant d’années durant. C’est même une obligation.

Oui, et toute la question est finalement de savoir ce que Google nous prépare. Il faudra sans doute attendre encore quelques semaines, ou même quelques mois, avant d’en avoir une idée précise, mais je pense pour ma part que Google+ a de fortes chances de s’imposer comme le digne successeur de Reader. D’autant plus que la firme fait tout, absolument tout, pour imposer son réseau social sur le marché. On pourrait ainsi voir arriver un beau jour une nouvelle vue, une nouvelle méthode d’affichage, permettant de visualiser plus facilement toutes les contributions publiées par les pages que nous suivons, le tout avec un annuaire à côté afin d’aider les internautes à trouver des sources d’informations fiables en fonction de leurs thèmes de prédilection. Un annuaire, mais aussi des filtres pour traiter plus facilement de gros volumes d’informations.

C’est certain, beaucoup de choses sont possibles et je pense d’ailleurs que la prochaine Google I/O risque d’être vraiment très enrichissante. J’ai hâte d’y être.

En attendant, si vous voulez essayer de vous opposer à la fermeture de Reader, vous pouvez toujours aller signer cette pétition mais il y a peu de chances que cette dernière aboutisse, naturellement.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • Merci pour ce chouette article.

    Depuis ce matin, http://www.newsblur.com/ est aussi dans les parages. Il parait qu’il est pas mal. Si quelqu’un à un petit avis sur newsblur, je suis preneurs.

    En attendant je viens de basculer sur feedly.

    • Shinee

      Personnellement je n’ai pas trop aimé l’interface de newsblur. Mais je pense que ce qui m’a empêché vraiment de l’utiliser est la version free qui est limitée (64 sites maximum, limitation des miss à jour,…).

    • Yep, pareil que Shinee, je n’en ai pas parlé à cause de la limite des 64 sites qui est franchement lourdingue :)

  • JpEncausse

    Google IO devrait être très intéressant effectivement

    Je ne comprends pas pourquoi un tel acharnement à vouloir tuer RSS et GoogleReader ?

    Sans ces outils permettant de gérer l’infobésité, l’information ne circule plus.
    – Donc oui Google est gagnant au niveau moteur recherche (vu qu’on ne trouve plus d’infos)

    – Mais est aussi perdant, vu que moins de personnes verrons les infos. Et moins de Blog « copycat » qui relaye l’infos souvent avec du retard. Donc moins de pub, moins de +1, etc, …

    A mon sens ils se tirent une balle dans le pied, et dans celui de tous les bloggeur (qui sont une minorité) mais qui relaye l’information grâce au RSS.

    • Je pige pas non plus où Google veut en venir.

  • Pascal Faucompré

    Feedly parait une bonne alternative, sauf que le service est synchronisé avec Google Reader, donc pas d’avenir ! (sauf si devient autonome)

    J’ai installé FeedDemon, sauf qu’il ne se synchronise pas avec les comptes Google à double sécurité ! En outre, Google takeout ne fournit de fichier OMPL pour l’import. Dommage, cette appli me semblait la meilleure alternative sous windows.

    Espérons que la pétition fasse son effet …

    • Shinee

      Feedly a de l’avenir sachant qu’il développe actuellement leur propre API (back end) nommé Normandy. A voir ce que cela donnera à la fermeture du service de google au niveau du support de charge et fonctionnalité.

      Pour le fichier OMPL il faut passer par google takeout qui fournit une archive. Cette archive contient un fichier subscriptions.xml qui EST le fichier OMPL (il s’agit d’un format xml par un format de fichier à part entière).

  • Xapur

    Je pensai aussi que Google allait envoyer les utilisateurs de GReader vers G+, mais il n’y a pas eu de transition annoncée. Soit c’est une bévue, soit Google a vraiment fait une croix sur le RSS…

    • Je pense que Big G va être obligé de proposer une alternative, c’est pas possible autrement :)

  • Eownis

    Personnellement je viens d’installer Selfoss et j’adore l’interface, très sympa donc je pense continuer à l’utiliser ^^

  • J’étais justement passé de iGoogle (qui a annoncé la fin de son service pour novembre 2013) à Google Reader ! Sans vouloir trop généraliser, j’ai tout de même le sentiment que Google se concentre de plus en plus sur ses applications Chrome et Androïd, un peu au détriment du web… Ca sonne comme la fin du RSS. Cela dit, je viens de trouver Onemoretab, une belle alternative à Google Reader et français qui plus est.

  • nerisson

    Comme alternative sympa et auto hébérgées il y a Leed aussi qui est excellent (projet.idleman.fr/leed), rsslounge (rsslounge.aditu.de/), lilina, tiny tiny rss, etc… quelque part c’est un mal pour un bien, la fermeture de google reader permettra a ces petits concurrents open source de faire leurs trous et aux utilisateurs de greader de reprendre leurs données en main.

  • alastasar

    J’étais justement passé de iGoogle (qui a annoncé la fin de son service pour novembre 2013) à Google Reader ! Sans vouloir trop généraliser, j’ai tout de même le sentiment que Google se concentre de plus en plus sur ses applications Chrome et Androïd, un peu au détriment du web… Ca sonne comme la fin du RSS. Cela dit, je viens de trouver Onemoretab, une belle alternative à Google Reader et français qui plus est.

  • Merci pour ce petit dossier, les alternatives sont nombreuses … Je pense en tester plusieurs pour me faire un avis et choisir celle qui me convient le mieux mais c’est vraiment dommage encore une fois que Google Reader disparaisse.
    Merci Fred pour cet article !

  • Pingback: Fermeture de Google Reader()

  • Pingback: Remplacer Google Reader : les blogueurs ont des solutions ! | Autour du Web()