Dragon Ball Z Kakarot permettra de croiser des personnages de Dragon Ball

Dévoilé sous son nom définitif lors de l’E3 2019, Dragon Ball Z Kakarot est donc un action RPG développé par CyberConnect2 qui, dans la bande-annonce diffusée pendant la conférence Microsoft, est apparu comme un Raging Blast 3 déguisé. La vérité serait un peu plus réjouissante.

Assister pour la énième fois à l’affrontement entre le duo Goku-Piccolo contre Radditz, l’intervention de ce même Goku face à Nappa puis Vegeta et enfin, découvrir le nouveau stade de Cachalot devant un Freezer médusé n’est pas vraiment le spectacle qu’attendait le public curieux de ce « Dragon Ball Project Z ».

crédit YouTube

La bande-annonce de Dragon Ball Z Kakarot n’a donc pas été la claque espérée, d’autant plus que les voix américaines étaient ici de la partie et que le rendu visuel, même si loin d’être moche, ne donnait pas forcément envie de dire « oui » dès le premier soir.

Dragon Ball Z Kakarot : uniquement Goku jouable ?

Et puis, n’était-il pas possible de concevoir une autre manière de présenter un action RPG, en s’attardant par exemple sur l’exploration d’un monde ouvert et les activités annexes qui s’offriront au joueur ? Nos confrères de DualShockers, parmi tant d’autres, ont pu s’essayer au titre lors de l’E3, et leurs impressions laissent entendre un gameplay pas si limité qu’on pourrait le croire.

Par exemple, avant de rejoindre Radditz en compagnie de Piccolo, le journaliste est parti gambader et, au lieu de se faire tuer par un loup, s’est vu offrir des quêtes annexes par des personnages comme N°8/Francky, Nam et Lunch. Des figures initialement rencontrées dans Dragon Ball et qui, dans les missions qu’elles proposent, demandent à combattre et à récolter des ressources.

Quant au système de combat, il ressemblerait à celui de Dragon Ball Xenoverse 2, mais en « plus affiné ». Au contraire de Shenmue, la nécessité de s’alimenter sera une composante du gameplay, bien que l’on ignore encore si ces repas feront gagner des bonus temporaires ou des améliorations définitives à notre Goku. Et d’ailleurs, ce dernier sera-t-il l’unique personnage jouable du soft ? À la lecture du nom du jeu, il semblerait que oui, et le mystère demeure également quant aux sagas qui seront couvertes. Pour l’heure, la présence des arcs Cell et Boo est donc purement hypothétique.

Sortie en début d’année prochaine sur PS4, Xbox One et PC via Steam.