Dragon Ball Z Kakarot : tabasse, pêche et pluie de gnons dans deux nouveaux teasers

Bandai Namco vient de diffuser de nouvelles images de son Dragon Ball Z Kakarot, du moins qui n’avaient pas encore été partagées de manière officielle. Si vous souhaitez voir Goku voler dans les airs, pêcher avec sa queue de singe et affronter Raditz pour la énième fois, n’hésitez pas à rester.

Le secret semble tellement bien gardé du côté de l’éditeur que l’on pourrait se risquer à craindre un Dragon Ball Z Kakarot très vide et pas tellement plus intéressant qu’un Xenoverse ou un FighterZ, pour ne citer que la production récente.

crédit YouTube

Il est vrai que l’on ne se plaindra pas que le contenu du jeu n’ait pas déjà été révélé en deux bandes-annonces et demi, une apparente constante pour la génération actuelle qu’il faut séduire là maintenant, tout de suite, quitte à lui retirer tout effet de surprise une fois le jeu en mains.

Dragon Ball Z Kakarot : une totale VF encore espérée

C’est, pour l’heure, sur le compte YouTube de Bandai Namco Taïwan/Hong Kong que l’on peut trouver deux nouvelles vidéos teaser du jeu, et si vous n’aviez pas déjà saisi le message, soyez définitivement prévenus : il n’y a là rien de véritablement neuf dans ces deux fois trente secondes de vidéo.

Dans la première, on y voit notamment Goku se parer d’une fausse queue de singe pour pêcher dignement efficacement. Après avoir ferré et mis K.O. un gros poisson, notre ami part affronter un robot de l’armée du Ruban Rouge. Et c’est à peu près tout.

La seconde vidéo dépeint quant à elle un extrait de l’affrontement entre Goku et Raditz, et si le premier teaser avait rappelé aux plus étourdis que la bande-son de ce Dragon Ball Z Kakarot devrait grandement se rapprocher de celle du dessin animé (version japonaise du moins), la seconde impose les voix américaines difficiles à apprécier pour un public bercé au Club Dorothée ou aux versions originales.

Gageons que comme de nombreuses fois ces dernières années, le doublage japonais sera sélectionnable dans la mouture distribuée en Europe, voire aussi les voix françaises. Un dernier cas de figure réalisable si Bandai Namco espère vraiment faire un gros coup avec un Dragon Ball Z Kakarot ayant encore beaucoup à prouver, même sur un territoire grandement acquis à la franchise.

Sortie prévue en début d’année prochaine sur PS4, Xbox One et PC via Steam.