PlayStation 4 : la DualShock 4 était censée… lire nos émotions

La PlayStation 4 arrivera avant la fin de l’année, et elle sera accompagné d’une toute nouvelle manette très sympathique, la DualShock 4. Comme vous le savez sans doute déjà, la principale particularité de cette dernière, ce sera d’embarquer un pavé tactile qui viendra se positionner au centre du dispositif, à l’endroit où nous trouvions autrefois les boutons « START » et « SELECT ». Sympathique, certes, mais ce pavé n’a rien de révolutionnaire pour autant. Non, et si vous voulez tout savoir, à la base, Sony voulait aller beaucoup plus loin en produisant un contrôleur de jeu capable de lire… nos émotions. Et attention, car cette info nous vient tout droit d’une personne très proche de la firme nippone, un certain Mark Cerny.

Ce nom ne vous dit peut-être rien et c’est bien dommage puisque Mark Cerny est l’un des grands noms de la scène vidéo-ludique. Je ne vais pas forcément vous sortir son CV mais sachez juste qu’il a travaillé pour Atari, pour Sega et pour Crystal Dynamics avant de devenir le président de Universal Interactive Studios. On lui doit pas mal de titres très sympathiques comme Marble Madness ou même Crash Bandicoot. Mieux, ce dernier travaille sur de nombreux projets pour Sony et c’est lui qui a dévoilé l’architecture interne de la PlayStation 4 en février dernier. Mieux, il est également le concepteur de Knack, l’un des titres phare de la console de salon.

DualShock 4 : lecture des émotions

La DualShock 4 a presque failli lire nos émotions, c’est balot quand même non ?

Bref, vous l’aurez compris, Mark Cerny n’est pas un affabulateur et ses récentes déclarations ne sont donc pas à prendre à la légère.

Selon lui, la DualShock 4 a nécessité des mois de travail acharné. Le moindre détail a été soigné afin que la belle soit la plus confortable, et la plus précise, possible. Les gâchettes, les boutons, ont fait l’objet de nombreux tests et de nombreuses expérimentations. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Sony ne s’est pas contenté de reprendre sa DualShock 3 et de lui ajouter un pavé tactile dans la foulée.

Toutefois, à la base, cette dernière était censée aller plus loin en embarquant une série de capteurs biométrique capable de mesurer les émotions des joueurs. Il s’agissait pour Sony de récolter des données afin d’adapter les parties en fonction de leur état émotionnel. Sur le papier, le projet était très prometteur mais le prototype produit par la firme n’a finalement pas été retenu, cette dernière ayant préféré se concentrer sur l’efficacité et la prise en main de sa nouvelle manette. En réalité, pour aller encore un peu plus loin, Mark Cerny et les équipes de Sony ont surtout fait en sorte que la DualShock 4 soit optimisée pour… les FPS.

Pourquoi ? Pour faire plaisir aux joueurs, évidemment…

Via

Mots-clés playstation 4sony