Dungeons & Dragons débarque sur Facebook !

Tout est dans le titre, les amis, tout est dans le titre. Hier matin, j’ai en effet eu la surprise de recevoir dans ma boite mail un message m’informant de l’arrivée du premier jeu Dungeons & Dragons sur Facebook, un jeu connu sous le nom de Heroes of Neverwinter. Vous en avez peut-être entendu parler avant mais ce n’est franchement pas mon cas et autant dire que ma machoire s’est soudainement décrochée à la lecture de ces quelques lignes. Surtout que le titre est disponible en open bêta et que tout le monde, oui tout le monde, va donc pouvoir y jouer ! Pas de doutes, Facebook vient tout juste de marquer quelques points.

Dungeons & Dragons débarque sur Facebook !

Logique, puisque derrière bien des Geeks se cachent en réalité un bon paquet de rôlistes. Enfin, nous sommes tous passés par là, hein, à nous promener dans les donjons sombres de mondes fictifs, emportés par le récit d’un ami, notre vie et notre destin dépendant du bon vouloir de dés à multiples faces. Que de bons souvenirs, hein ? Et forcément, qui dit jeux de rôle dit aussi Dungeons & Dragons, forcément. Du coup, pouvoir retrouver ces sensations dans Facebook, c’est quand même quelque chose de super classe…

La création du personnage

Comme dans n’importe quel jeu de rôle, Heroes of Neverwinter débute par l’étape de création du personnage. Forcément. Et là, on peut dire qu’on ne manque pas de choix. En effet, on peut soit opter pour un personnage tout fait, soit créer notre personnage de zéro en choisissant sa race et sa classe. Au niveau de la race, nous serons ainsi amenés à choisir entre un Dragonborn (des gros bourrins qui ont une tronche de dragon), un Eladrin (un elfe), un Halfling (Frodon) ou un humain. Pour la classe, on peut choisir entre le Clerc, le Guerrier, le Rogue et le Magicien.

Ensuite, bien sûr, on va devoir répartir ses statistiques. Logique. Là, pas de grosses surprises, on peut répartir ses points entre ses caractéristiques différentes : la force (STR), la dextérité (DEX), la sagesse (WIS), la constitution (CON), l’intelligence (INT) et la chance (CHA). En cliquant sur l’une d’entre elles, vous pouvez d’ailleurs afficher un petit descriptif pour savoir à quoi elles correspondent. Ensuite, on passe à l’étape de personnalisation du personnage, on lui donne son nom et c’est terminé ! Alors bon, c’est sûr, Heroes of Neverwinter ne peut pas vraiment être comparé à un Baldur’s Gate ou même à un Neverwinter Nights, mais il s’en sort assez bien finalement.

Enfin jusqu’à présent…

Dungeons & Dragons débarque sur Facebook !

Le principe du jeu

Faut bien l’avouer, Heroes of Neverwinter est un poil limité. Si vous vous attendiez à pouvoir explorer un monde en trois dimensions à votre guise, c’est sûr, vous allez être déçu. En réalité, lorsqu’on rentre dans le jeu, on se retrouve dans un village constitué de plusieurs bâtiments. Pour aller dans l’un d’entre eux, un simple clic suffit. Voilà la liste des bâtiments du village ainsi que leur utilité :

  • Adventure Board : c’est ici que l’on trouvera nos missions.
  • Tarmalune Trade House : la boutique du jeu.
  • The Beached Leviathan : pour se reposer ou recruter d’autres personnages.
  • Mercenary Arms Depot : permet d’acheter de l’équipement pour mercenaires.
  • Dungeons Workshop : pour créer ses propres donjons (niveau 10 minimum).
  • My House : votre maison, évidemment.

Et après, comment ça se passe alors ? En fait, assez bien. Le mode aventure se joue bien évidemment au tour par tour. Notre personnage et ses compagnons se déplacent ainsi sur une grille, un peu à la manière des premiers Fallout. Lorsqu’on rencontre un ennemi, il suffit de cliquer dessus pour faire apparaître une roue qui vous permettra de choisir la compétence à utiliser. Des compétences qui varient en fonction de la classe de votre personnage, cela va sans dire. Une fois vos ennemis défaits, il vous faudra trouver la porte qui vous mènera au plateau suivant. Cette dernière est le plus souvent apparente mais il arrive aussi qu’elle soit cachée.

Une fois l’aventure terminée, Heroes of Neverwinter vous affichera votre score ainsi que l’expérience gagnée par vos personnage. Bien évidemment, votre partie sera automatiquement sauvegardée.

Dungeons & Dragons débarque sur Facebook !

Le bilan

Faut bien l’avouer, Heroes of Neverwinter est un titre plutôt complet et qui vous offrira des dizaines et des dizaines d’heures de jeu. Maintenant, ce n’est pas non plus un jeu parfait. En ce qui me concerne, j’avoue avoir été un peu déçu par son fonctionnement. Certes, le tour par tour a toujours fait partie des jeux Dungeons & Dragons, mais les années 90 sont loin derrière nous. Désormais, les jeux s’avèrent beaucoup plus immersifs, nous sommes habitués à l’action en temps réel et Atari aurait peut-être mieux fait de miser là dessus. Bon, après, c’est vrai qu’il s’agit d’un jeu Facebook, que cette plateforme ne permet pas non plus de tout faire, mais c’est quand même dommage. Ils auraient peut-être mieux fait de s’inspirer un peu plus de Dofus, tiens.

Voilà, à noter pour finir que je n’ai pas (encore) eu l’occasion de tester la construction de donjons. De ce que j’ai compris, ces derniers permettent aux joueurs de gagner de l’or lorsqu’ils sont visités par les autres membres du service. Si vous avez plus d’infos sur le sujet, en tout cas, je suis bien évidemment preneur. Même chose aussi pour le fait de pouvoir jouer avec ses amis. Apparemment, le titre propose un mode multijoueur plutôt complet mais je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de mettre les mains dessus. Je ne peux donc pas vous dire ce qu’il vaut.

Dungeons & Dragons débarque sur Facebook !

Dungeons & Dragons débarque sur Facebook !

Dungeons & Dragons débarque sur Facebook !