EA a conscience de sa mauvaise image auprès des joueurs

EA est sans aucun doute l’une des plus grosses sociétés du jeu vidéo. Cette dernière propose aussi bien des AAA que des jeux plus discrets avec un succès commercial à la clé dans une majorité des cas. Seulement voilà : certaines décisions du géant font grincer des dents et ce dernier souffre d’une image plutôt négative auprès des joueurs du monde entier.

C’est notamment au niveau de la vision mercantile du jeu vidéo que EA dérange, avec des titres récents bourrés de microtransactions et autres loot boxes. Et cette image, le géant du vidéoludique en a bien conscience si l’on en croit une interview de Matt Bilbey, Executive Vice President du développement stratégique, en interview pour GameIndustry.

starwarsbattlefront2

Ce dernier évoque la mauvaise image d’EA et son image de « grands méchants » dans l’industrie.

Cette déclaration confirme au moins que le géant ne porte pas d’œillères !

EA a conscience de son image négative dans le milieu

Peut-on en vouloir aux joueurs de voir d’un mauvais œil EA ? Car même si le géant propose de très bons jeux, c’est indéniable, certains sont bourrés de microtransactions et autres loot boxes.

Surtout les plus récents. Tout le monde se souviendra de la polémique Star Wars Battlefront II : un jeu à payer plein pot proposant un système d’achats in-game permettant de progresser encore plus rapidement.

Il n’en fallait pas moins pour faire grincer des dents la communauté face à cette machine à fric qui ne s’en cache même pas !

C’est lors d’une interview pour GameIndustry que l’un des cadres de la société, Matt Bilbey, est revenu sur la mauvaise image d’EA. L’homme explique que la société existe depuis 25 ans tout en tentant de lutter « contre la vision extérieure selon laquelle nous serions de grands méchants ». Matt Bilbey explique que EA aime « créer et jouer à des jeux », malgré les reproches pouvant être faits sur la politique commerciale de la firme. L’homme n’oublie pas d’évoquer les erreurs, expliquant que lorsqu’elles interviennent, « le monde entier est au courant car cela fait beaucoup de bruit ».

Matt Bilbey n’explique pas en revanche si EA compte améliorer cette image négative auprès des joueurs avec ses prochains titres…

Mots-clés electronic arts