EA Sports l’affirme, 75% de ses joueurs sont des pratiquants des modes Ultimate Team

Joueurs de FIFA, Madden NFL ou autres licences sportives d’EA Sports, l’éditeur américain sait que 75% d’entre vous s’amusent sur les modes Ultimate Team de ces différents titres. Et sur cette proportion, la moitié sort la carte bleue pour augmenter ses chances de disposer d’un effectif de feu.

Lors de la 37e édition du Nasdaq Investor Program s’étant tenue il y a peu, le directeur administratif et financier d’EA Sports Blake Jorgensen a annoncé qu’environ 75% de ses joueurs sont des pratiquants des modes Ultimate Team, l’équivalent moderne des collections Panini (le groupe, pas le sandwich) du siècle dernier.

fifa

Dans des propos rapportés par Games Industry, notre homme a ajouté que « sur ces 75%, environ la moitié dépense de l’argent véritable et l’autre moitié se contente de jouer sans rien dépenser ».

EA Sports veut soigner ses jeux pour que ses joueurs paient davantage pour les mêmes

Le CFO d’EA Sports parle d’un « fantastique équilibre » s’étant établi dans un « monde free-to-play », même s’il conviendra de souligner que la porte d’entrée de ces modes Ultimate Team coûte plus ou moins 60 dollars/euros pour chaque jeu. Toujours selon le très sérieux (fingers crossed) Blake Jorgensen, son entreprise s’attacherait non pas à trouver de nouveaux moyens de faire dépenser de l’argent à ses joueurs, mais plutôt à rendre ses titres les plus attrayants possible pour que leurs utilisateurs paient davantage pour le même jeu.

Et de tenter un curieux parallèle avec l’industrie du cinéma : « Aujourd’hui, si vous allez voir un film, ça peut vous coûter environ 20 dollars avant que vous n’achetiez du pop-corn, ce qui est amusant. C’est génial, j’adore ça. Mais en même temps, avec un jeu vidéo à 60 dollars auquel les gens jouent trois, quatre, cinq mille heures durant l’année, vous en avez pour votre argent. Et même si vous dépensez de l’argent en plus de cela, vous le faites en général pour augmenter le plaisir et l’excitation du jeu. »

Donc, selon ce monsieur, les joueurs passeraient plus de la moitié de l’année à jouer au même titre. Bien sûr, aucune mention n’est faite quant au tarif de ces expériences alors que d’une année sur l’autre, les ajouts apportés ne justifient pas forcément et automatiquement le prix fort.

Mots-clés electronic artsfifa