Clicky

Ed et Lorraine Warren ou l’histoire méconnue des enquêteurs du paranormal qui ont inspiré le cinéma d’horreur

Edward Warren Miney (7 septembre 1926 – 23 août 2006) et Lorraine Rita Warren (née Moran, le 31 janvier 1927) sont un couple de chercheurs et d’auteurs paranormaux américains. Leurs rapports sur des cas majeurs d’activités paranormales ont forgé leur renommée, et leurs récits ont inspiré de nombreux livres et films hollywoodiens.

Certains de leurs cas ont été adaptés, ou ont indirectement inspiré une douzaine de films, séries télévisées et documentaires.

Théorie mort

L’histoire d’Ed et Lorraine Warren

Ed était un vétéran de la marine américaine lors de la Seconde Guerre mondiale et un ancien officier de police qui est devenu un autodidacte et autoproclamé démonologue, auteur et conférencier. Lorraine est une autoproclamée clairvoyante et médium qui a travaillé en étroite collaboration avec son mari.

Ensemble, ils ont prétendu avoir travaillé sur plus de 10 000 cas paranormaux.

En 1952, les Warrens ont fondé la New England Society for Psychic Research, le plus ancien groupe de chasseurs de fantômes de Nouvelle-Angleterre. Ils ont écrit de nombreux livres sur le paranormal et sur leurs enquêtes privées dans de nombreux cas rapportés d’activités paranormales.

Le couple a décidé d’ouvrir un musée au début des années 80, après que leur collection d’objets hantés ait commencé à s’accumuler. Ce musée se trouve au sous-sol de la résidence Warren à Monroe, Connecticut, et contient des artefacts hantés et des images prises lors de leurs enquêtes et exorcismes partout dans le monde.

Quelques-unes de leurs enquêtes paranormales les plus marquantes

Annabelle

D’après les Warrens, en 1970, deux colocataires ont affirmé que leur poupée Raggedy Ann était possédée par l’esprit d’une jeune fille nommée Annabelle Higgins. Les Warrens ont pris la poupée en disant aux colocataires qu’elle était « manipulée par une présence inhumaine », et l’ont exposée au « Musée Occulte » de la famille. Plusieurs films d’horreur sont inspirés de cette histoire des Warrens : Annabelle, Conjuring : Les Dossiers Warren et Annabelle 2 : La Création du mal.

Amityville Horror

Les Warrens sont sans doute mieux connus pour leur implication dans l’affaire Amityville Horror de 1976, dans laquelle le couple new-yorkais George et Kathy Lutz ont prétendu que leur maison était hantée par une présence violente et démoniaque si intense qu’elle a fini par les chasser de leur maison. Les auteurs du livre Amityville Horror Conspiracy, Stephen et Roxanne Kaplan, ont qualifié ce cas de «canular». Mais Lorraine Warren a affirmé à un journaliste du journal The Express-Times que l’affaire Amityville Horror n’était pas un canular.

L’affaire Arne Johnson

En 1981, Arne Johnson a été accusé d’avoir tué son propriétaire, Alan Bono. Ed et Lorraine Warren avaient été appelés avant le meurtre pour faire face à la prétendue possession démoniaque du plus jeune frère de la fiancée de Johnson. Les Warrens ont ensuite affirmé que Johnson était également possédé. Au procès, Johnson a tenté de plaider non coupable par raison de possession démoniaque, mais son plaidoyer a échoué. L’affaire a été décrite dans le livre The Devil in Connecticut publié en 1983 par Gerald Brittle.

Que sont devenus Ed et Lorraine Warren ?

Ed Warren est décédé le 23 août 2006 et Lorraine Warren a arrêté les enquêtes actives peu de temps après. Elle reste néanmoins consultante au sein de la New England Society for Psychic Research. Selon le site officiel des Warrens, « elle passera le flambeau à son gendre, Tony Spera, qui a travaillé avec Ed et Lorraine Warren pendant plus de trente ans. »

Ed et Lorraine ont été beaucoup critiqués au cours des années par de nombreux sceptiques qui les disaient bons à raconter des histoires de fantômes, mais incapables d’apporter des preuves réelles. Quoi qu’il en soit, il est indéniable que ce couple d’enquêteurs a marqué le monde paranormal de son empreinte. Leur héritage est consolidé par les dizaines de films d’horreur et de séries télévisées qui se sont inspirés de leurs nombreux cas de possessions démoniaques.