Clicky

Égypte : elle pose nue devant des monuments et finit en prison

Marisa Papen a une vingtaine d’années et elle a essentiellement deux passions dans la vie : les photos et les voyages. Elle aime aussi beaucoup poser nue et son dernier shooting l’a conduit tout droit en prison.

L’affaire remonte en avril dernier. Marisa avait prévu de passer quelques semaines en Éthiopie, mais son photographe l’a persuadé de faire une escale en Égypte afin de faire quelques photos. Le modèle a accepté la proposition et les deux amis ont donc entrepris de visiter les monuments locaux.

Marisa : image 1

Ils avaient bien évidemment conscience de se trouver dans un pays très conservateur et très religieux, mais ils ont tout de même soudoyé un garde afin de pouvoir pénétrer dans une pyramide et prendre quelques photos.

Marisa et son photographe ont soudoyé un garde pour rentrer dans une pyramide

Marisa et son photographe ont été surpris par deux hommes en pleine séance photo et ces derniers n’ont évidemment pas apprécié de voir une femme entièrement nue déambuler dans le monument.

Les deux camarades ont bien tenté de leur expliquer que ces photos n’étaient ni pornographiques ni blasphématoires, mais leurs arguments n’ont pas eu l’effet escompté et ils ont donc fini par donner aux deux hommes un billet de vingt dollars afin d’acheter leur silence et de pouvoir quitter les lieux sans être inquiétés par la police locale.

Ils ont ensuite poursuivi leur route en Éthiopie et ils ont passé une semaine sur place avant de revenir en Égypte.

Cette fois, les deux amis ont posé leurs valises à Louxor et ils se sont rendus au Temple de Karnak pour une seconde séance photo. Les lieux étaient bondés et de nombreux gardes se trouvaient sur place, alors ils ont décidé de se cacher et de se laisser enfermer pour être plus tranquilles.

Tout ne s’est cependant pas passé comme prévu et des agents de sécurité les ont surpris en plein shooting. Marisa et son photographe ont été arrêtés et emmenés au commissariat le plus proche.

Le juge les a laissé repartir

Durant le trajet, ils ont cependant réussi à supprimer les photos présentes sur la carte mémoire de l’appareil photo. Les autorités ont tout de même décidé de placer le couple en détention et de les faire passer devant un juge. L’expérience a été particulièrement difficile, les prisons égyptiennes n’étant pas réputées pour leur confort.

Marisa et son photographe ont attendu plusieurs jours avant de passer devant un juge. Faute de preuves suffisantes, ce dernier a finalement décidé de les laisser partir avec un simple avertissement. De retour à l’hôtel, le photographe a immédiatement tenté de récupérer les fichiers supprimés sur la carte mémoire… avec succès. Elles ont été publiées sur son blog.

De retour au pays, Marisa a été interviewée par plusieurs confrères et beaucoup d’entre eux l’ont interrogée sur ses motivations. Le modèle a déclaré que ce shooting avait surtout pour but de nous faire voyager dans le temps et de revenir ainsi à une époque où les femmes étaient reines et où elles n’avaient pas besoin de cacher leur corps et leurs courbes.

Elle a également ajouté qu’elle éprouvait une véritable fascination pour les pays où les femmes sont réprimées et qu’elle rêve de pouvoir poser nue en Iran, en Irak ou même au Yémen.

Marisa : image 2 Marisa : image 3 Marisa : image 4 Marisa : image 5 Marisa : image 6 Marisa : image 7

Mots-clés nsfy

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.