Clicky

Egypte : l’histoire de la tombe du confident du pharaon

Une équipe d’archéologues a récemment mis au jour les restes d’une petite chapelle et d’un tombeau lors d’une fouille effectuée près d’une pyramide à Abousir, en Égypte. Les chercheurs ont trouvé le sarcophage de l’homme qui aurait probablement été le « seul ami du pharaon ». Le tombeau aurait été pillé dans l’antiquité. Une statue comportant des inscriptions sur l’identité du prêtre égyptien est toutefois restée intacte.

Les fouilles ont été réalisées par des archéologues de l’Institut tchèque d’égyptologie, basé à l’Université Charles de Prague.

Momie ADN

Menée par Miroslav Bárta, professeur à l’institut, l’équipe coopère avec le Ministère égyptien des Antiquités. À l’heure actuelle, les scientifiques sont en train de chercher la momie de Kaires, le confident du Pharaon.

La découverte a été annoncée le 2 octobre 2018. Les chercheurs ne sont pas encore en mesure de délibérer sur l’identité exacte du Pharaon que Kaires avait servi. Ils ignorent également s’il était l’unique ami d’un seul ou de deux Pharaons.

Le gardien du secret de la Maison du Matin 

D’après les inscriptions, Kaires n’était pas seulement « l’unique ami du roi ». En lisant les inscriptions, les archéologues ont constaté que d’autres titres lui ont été décernés.

Ainsi, il était « le gardien du secret de la Maison du Matin ». D’après les chercheurs, c’était le lieu où le roi s’habillait, prenait son petit déjeuner et passait une grande partie de sa matinée.

Ce n’est pas tout. Kaires, probablement l’un des hommes les plus respectés de son époque, était « l’inspecteur des prêtres servant dans les complexes pyramidaux ». Il était aussi chargé de la surveillance de tous les biens appartenant au roi, mais « avant tout de la Maison de la Vie ».

Cette dernière était une grande bibliothèque sacrée où une gamme de connaissances sur l’antiquité Égyptienne était conservée sous la forme de papyrus.

Un enterrement digne d’un Pharaon

À en juger par les soins apportés à son enterrement, Kaires détenait certainement une position prestigieuse dans la hiérarchie sociale de son temps. Les experts ont été surpris de voir que la base de la chapelle a été faite en bloc de basalte, alors que ce matériau était uniquement réservé aux Pharaons. Ils souligné que ce « gardien des secrets » était inhumé dans un lieu réservé exclusivement aux membres de la famille royale et aux plus hauts dignitaires de l’État.

Les chercheurs ont avancé l’hypothèque que Kaires aurait probablement servi Neferirkare dont le règne s’étendait entre 2446 à 2438 av. J.-C. La tombe a été retrouvée à proximité du complexe appartenant à celui-ci. Cependant, son prédécesseur, Sahure, occupait également le même site.

Mots-clés archéologie