Clicky

Egypte : un ancien monument et des trésors ont été découverts à San El-Hagar

Les archéologues égyptiens ont déterré les vestiges d’un ancien bâtiment datant de l’ère gréco-romaine, mettant ainsi à jour plusieurs objets anciens. Parmi ces artefacts se trouvent des statues en terre cuite, des poteries, une pierre gravée de hiéroglyphe ainsi que la statuette d’un bélier.

Ce qui a le plus attiré l’attention des archéologues a été une pièce d’or représentant le roi Ptolémée III.

C’est dans un communiqué publié le 23 mai 2018 que le chef des antiquités égyptiennes, Ayman Ashmawy, a fait part de ces découvertes. L’ancien monument dans lequel se trouvaient les trésors était une énorme bâtisse de seize mètres de long.

Selon le Ministère égyptien des antiquités, il s’agissait probablement des vestiges d’un bain romain en tenant compte la grandeur du bâtiment fait en briques rouges.

Une pièce d’or représentant le roi Ptolémée

C’est en menant des travaux d’excavation sur le site de San El-Hagar, à Tanis, que les archéologues sont tombés sur les restes de ce grand bâtiment d’époque. À l’intérieur de l’édifice, ils ont trouvé plusieurs objets anciens, dont des outils en bronze.

Toutefois, c’est surtout la pièce d’or découverte avec ces artefacts qui ont intrigué les archéologues. Cette dernière représentait sur une face le visage du roi Ptolémée III dont la tête était ornée d’une couronne imposante tandis que l’autre face de la pièce montrait le symbole de la prospérité représentée par une corne d’abondance entourée par le nom du souverain.

Reprise des fouilles dans les prochaines saisons

Le chef de la mission archéologique, Saeed Al-Asal, explique que si la pièce d’or de vingt-huit grammes a tant intéressé les archéologues, c’est en raison de sa valeur historique et symbolique. Cette pièce a été créée de l’an 221 à l’an 205 av. J.-C., durant le règne du roi Ptolémée IV qui voulut créer cette pièce en mémoire de son père, le roi Ptolémée III.

Les archéologues prévoient de poursuivre leur fouille du site de San El-Hagar durant les prochaines saisons. Ils espèrent ainsi en apprendre davantage sur l’ancien monument et notamment sur la façon dont les personnes de l’époque l’utilisaient.

Les chercheurs ont aussi bon espoir de pouvoir déterrer d’autres artefacts anciens qui agrandiront le patrimoine historique de l’Égypte.

Mots-clés archéologieégypte

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !