Ekko, un miroir connecté à 399 euros

L’idée d’un miroir connecté n’est pas totalement nouvelle. James Law, un architecte, a déjà essayé d’en commercialiser un modèle baptisé Cybertecture Mirror en 2010. Il s’agissait d’un miroir piloté par une télécommande ou via une application sur smartphone. À cette époque, le dispositif coûtait plus de 5 000 dollars. Il était notamment conçu pour le marché de l’hôtellerie de luxe.

Le mois dernier, Miliboo a organisé une exposition de son magasin aux journalistes. À cette occasion, elle a présenté quelques-unes de ses innovations technologiques. Parmi elles, une des plus attrayantes était un miroir connecté appelé Ekko. C’est un miroir qui peut à la fois afficher des informations et diffuser du son.

Ekko

Ekko, le miroir connecté, en pleine action.

Il s’agit d’une grande avancée vers la conception d’un centre de pilotage de la maison connectée. Pour l’instant, Ekko est disponible en précommande.

Météo, photo, vidéo, radio, YouTube

Ekko est un miroir connecté dont la forme est assimilable à celle d’un disque ou d’un rectangle réfléchissant. L’électronique qui est placée derrière est dissimulée par un socle en bois. En fonction du profil que l’utilisateur va créer, le miroir lui affichera les informations qui pourront être utiles.

Par exemple, l’appareil est capable d’informer sur la météo ou sur les actualités des sites préférés de l’utilisateur.

Le miroir peut également afficher des photos ainsi que des vidéos. Disposant de haut-parleurs, il peut remplacer la fonction de la radio. Sur Ekko, il est possible de regarder des vidéos YouTube. Cela permet à l’utilisateur de suivre des tutoriels de mode vestimentaire, de maquillage, de nouage de cravate… Pour les enfants, les concepteurs ont pensé à chronométrer le temps idéal pour brosser les dents.

Dépourvu de caméra

Ekko a été expressément dépourvu d’une caméra afin d’éviter tout risque de piratage. Ainsi, identifier l’utilisateur lui sera impossible. Ce dernier devra d’abord sélectionner son profil parmi ceux des membres de la famille.

Le miroir dispose également de quatre capteurs infrarouges qui offrent une interface « gestuelle. »

À vrai dire, les fabricants du produit ont pensé au fait que le dispositif, étant électronique, n’est pas trop familier au lavage par l’eau. Ainsi, l’interface « gestuelle » permettra d’éviter de disgracieuses traces de doigts.

Par ailleurs, l’équipe de Miliboo envisage encore d’améliorer Ekko. Ils comptent par exemple l’équiper d’une fonctionnalité de reconnaissance vocale afin de parfaire le tableau.

Mots-clés ekkonopub