Elements, le jeu qui vous rendra malade…

Savez-vous pourquoi Internet est un outil fantastique ? C’est le seul qui permet de ne pas voir passer sa journée de travail. Cela dit, que les choses soient claires, moi je bosse. Oui, mais en tant que blogueur sympathique, il est normal que je pense à vous et que je vous propose de quoi vous détendre. Un peu comme Elements, un jeu hautement déconseillé aux épileptiques.

Alors même que je suis en train de siroter un petit verre de Saint-Emilion et de fumer un cigare qui ferait sans doute pâlir d’envie Bill Clinton lui-même, je peux vous dire que la vie d’un blogueur n’est pas de tout repos. Non, même qu’elle est parfois agitée et difficile. Alors bien sûr, nous faisons notre travail avec énormément d’abnégation. Oui même qu’à bien y penser, on fait finalement beaucoup d’humanitaire, hein…

Et c’est ainsi que je me suis, une fois de plus, jeté dans une étrange bataille. Qu’on se le dise, Elements n’est pas le genre de jeux qui se laisse faire. Non, bien au contraire, car pour sortir de ce labyrinthe et explorer les 25 niveaux du jeu, vous devrez faire preuve de beaucoup d’humilité.

Entièrement jouable à partir de la souris, votre objectif est ainsi de contrôler votre balle en tournant les niveaux de telle façon à atteindre la sortie, signifiée par une petite boîte verte. Histoire de simplifier au maximum les choses, on pourrait dire qu’Elements repose sur un savant mélange de casse brique, de labyrinthe et de… de… Bah, j’ai oublié, mais ça doit venir du Saint Emilion.

En bref, un jeu sympathique, à tester, mais pas trop longtemps.

Note : L’alcool est dangereux pour la santé, si vous êtes mineurs vous n’avez pas intérêt à boire. (ni à fumer) Moi, j’ai bientôt 28 ans alors c’est normal que je le fasse, non mais !