Elephant Man : les restes retrouvés dans une tombe de Londres ?

Le squelette de Joseph Merrick, mieux connu sous le pseudonyme d’« Elephant Man » (« l’homme éléphant »), a été conservé comme spécimen scientifique au Royal London Hospital selon la BBC.

Mais personne ne sait où ses tissus mous ont été enterrés, du moins jusqu’à maintenant. Car une écrivaine pense avoir découvert la tombe qui renferme les restes de l’homme malformé, mort il y a près de 130 ans maintenant dans un hôpital de l’est de Londres.

Crédits Pixabay

Le destin tragique de Merrick, alias Elephant Man

Joseph Merrick, ou Elephant Man, a eu une vie à la fois fascinante et tragique. Ses difformités physiques extrêmes en faisaient une source de curiosité et un paria social. Pourtant Merrick est né comme un bébé en bonne santé et tout à fait normal. C’est à l’âge de cinq ans que des changements physiques rapides et abominables ont commencé à s’opérer sur son corps. Parmi les malformations qu’il a subies figurent des pieds anormalement grands, une bosse géante sur son front, une peau couleur cendre, des lèvres enflées, et des bulles de chair sur tout le corps.

Merrick passa les dernières années de sa vie à l’hôpital jusqu’à sa mort, le 27 avril 1890, à l’âge de 27 ans. Après sa mort, son squelette a été retiré et conservé au musée du St Bartholomew’s Hospital à Londres, et sa chair a été enterrée quelque part dans un cimetière méconnu du grand public.

Mais, Jo Vigor-Mungovin, auteur du livre Joseph: The Life, Times & Places of the Elephant Man, affirme avoir trouvé la tombe d’Elephant Man. Ce serait une tombe anonyme qui se trouve dans le cimetière de la ville de Londres.

D’étranges concordances entre la tombe et la mort de Merrick

Bien qu’aucun test scientifique n’ait encore été effectué, Vigor-Mungovin dit être « certaine à 99% » qu’il s’agit bien de la tombe d’Elephant Man en Angleterre. En effet, d’après les registres du cimetière, le défunt de la tombe anonyme résidait au London Hospital – là où Merrick avait passé les dernières années de sa vie – et il avait à peu près le même âge que Merrick au moment de son décès. Les registres font également mention de Wynne Baxter comme coroner, le même travailleur médical qui s’était occupé de l’enquête sur le décès de Merrick. Sans compter que l’inhumation est datée de 13 jours après la mort de Merrick.

« Tout concorde, c’est trop pour être une coïncidence », a déclaré Vigor-Mungovin. Les autorités envisagent de faire une petite plaque pour marquer la tombe découverte, et Vigor-Mungovin espère qu’après cela un mémorial sera construit à Leicester dans la ville natale de Merrick.