Elle a battu sa fille en direct sur Facebook Live

Shanavia Miller a une trentaine d’années et elle en avait assez que sa fille publie des photos sexy sur les réseaux sociaux. Afin de lui donner une leçon et de lui passer l’envie de recommencer, elle l’a donc battu. Comme si cela ne suffisait pas, elle a choisi de filmer la scène et de la diffuser en direct sur la page Facebook de sa fille. Pourquoi ? Pour l’humilier.

Nia a 16 ans et elle est ultra connectée. Comme toutes les adolescentes, elle a un compte sur les principaux réseaux sociaux du marché, et notamment sur Instagram et Facebook.

Nia

Voici une des photos qui a « embarrassé » la mère de Nia.

Elle est aussi une adepte des selfies et elle en publie plusieurs dizaines chaque semaine sur ses différents profils. Des photos où elle cherche à se mettre le plus possible en valeur, bien entendu.

Nia est très connectée et elle prend beaucoup de selfies

Shanavia est tombée un peu par hasard sur plusieurs de ces photos et elle a été extrêmement choquée par l’attitude de sa fille. A sa place, la plupart des parents se seraient contentés de la sermonner, voire de la punir, mais elle a poussé les choses beaucoup plus loin.

Elle a en effet demandé à un proche de la filmer pendant qu’elle battait sa fille et de diffuser la vidéo sur la page de Nia en s’appuyant sur Facebook Live. Tous les amis de l’adolescente l’ont donc vu en train de se faire frapper et malmener.

La vidéo a été rapidement supprimée du profil mais plusieurs personnes ont eu le temps de la télécharger et de la mettre en ligne sur d’autres plateformes, comme YouTube. Il suffit ainsi d’une simple requête portant sur le nom de la mère pour trouver des dizaines de copies de la séquence.

J’ai effectivement préféré ne pas l’intégrer à cet article compte tenu de l’extrême violence de la scène.

Une scène d’une extrême violence

Shanavia ne se contente effectivement pas de gifler ou de bousculer sa fille. Elle lui hurle dessus et elle la frappe à de multiples reprises, à coups de poing, pendant que sa fille l’implore d’arrêter.

La mère pensait sans doute que la vidéo ne sortirait pas du cercle d’amis de sa fille mais cela n’a pas été le cas. Du tout, même. Elle a été en effet partagée plusieurs milliers de fois dans les heures qui ont suivi sa publication et elle a provoqué de nombreuses réactions et plusieurs milliers de commentaires.

L’affaire a pris beaucoup d’ampleur, donc, et elle a notamment fait la une de nombreux médias anglo saxons. Nia a laissé un commentaire à la suite de la diffusion de la vidéo pour présenter ses excuses envers sa mère. Elle s’en veut en effet de l’avoir embarrassée.

Reste maintenant à savoir ce que vont en penser les services sociaux lorsqu’ils se pencheront sur les méthodes « éducatives » de Shanavia.

Mots-clés facebookweb