Elle a détourné 220 000 € pour récompenser ses vlogueurs préférés

Une Chinoise de 27 ans s’est récemment découvert une véritable passion pour les vloggers. Comptable de son état, elle a donc commencé à détourner de l’argent pour les récompenser.

Ni, c’est le surnom qui lui a été donné par Global Times, habitant à Suzhou, une fille située dans le Jiangsu et donc dans la partie est de la Chine, à environ une centaine de kilomètres de Shanghai. Elle menait une vie sans histoire et elle travaillait comme comptable pour un centre de soin de sa ville. Son employeur était très content de ses services.

Détournement argent vlog

Une Chinoise a détourné pas mal d’argent pour… faire des dons à des vloggeurs.

Comme la plupart des adultes de son âge, Ni était très connectée et elle passait ainsi pas mal de temps sur les réseaux sociaux.

Ni est tombée en adoration devant les vloggers

Un beau matin, en surfant sur la toile, elle est tombée sur un vlogger et elle a eu un énorme coup de cœur pour cette discipline.

Si vous n’êtes pas familier de ce terme, alors sachez que le vlog est un anglicisme né de la contraction entre les termes « blog » et « vidéo ». Il résume assez bien bien le concept par ailleurs puisqu’il est utilisé pour désigner des vidéoblog et donc des sites (ou des chaînes, c’est selon) axant une bonne partie de leur contenu sur la vidéo.

Le concept n’est pas forcément nouveau, mais il s’est considérablement démocratisé au fil de ces dernières années et de plus en plus d’internautes se tournent ainsi vers ce moyen de communication pour échanger avec leur communauté. Certains en ont même fait leur métier.

En poussant plus loin ses investigations, Ni a fini par tomber sur des vloggers adeptes du live streaming, des vloggers vivant en grande partie grâce au don de leur communauté.

Notre amie a commencé à leur donner de l’argent, mais elle s’est très vite rendu compte que son salaire seul ne suffirait pas. Elle s’est donc mise à émettre de faux reçus et de fausses factures afin de détourner l’argent du centre hospitalier où elle travaillait.

Cinq ans de prison fermes et une grosse amende en prime

Elle a continué comme ça pendant plusieurs mois, avant de se faire pincer. Face à la situation, son employeur a décidé de la poursuivre et elle a donc fait l’objet d’une enquête.

Cette dernière a révélé que Ni avait détourné environ 1,64 million de yuans en l’espace de seulement quelques mois, ce qui donne quelque chose comme 220 000 € en appliquant les taux de conversion actuellement en vigueur. Elle a bien tenté de se défendre devant le tribunal, mais cela n’a pas eu l’effet escompté et elle a ainsi été condamnée à une peine de cinq ans de prison accompagnée d’une amende de 340 000 yuans, soit environ 46 000 €.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Ni n’est pas la première à se comporter de la sorte.

Nous en avons d’ailleurs eu l’exemple ce midi avec cet homme qui a détourné plusieurs millions de dollars appartenant à son entreprise pour mener la grande vie et claquer un million dans un jeu mobile.

Plus récemment, et toujours en Chine, un adolescent de 14 ans a dilapidé pour sa part toutes les économies de sa famille dans des dons, toujours adressés aux vloggers.

Mots-clés insolite