Clicky

MyScienceWork, le Facebook des chercheurs

Virginie Simon est une spécialiste des nanotechnologies. À trente-cinq ans, elle a reçu le trophée de la meilleure femme française entrepreneure à San Francisco. Elle a créé « MyScienceWork », une start-up développant des plateformes de promotion en ligne, destinées aux institutions de recherche. La marque relie les scientifiques du monde entier, elle est ainsi considérée comme le Facebook des chercheurs.

La fondatrice de la société a expliqué : « Après mon école d’ingénieurs, j’ai travaillé dans une start-up spécialisée dans les nanotechnologies contre le cancer, en effectuant une thèse en parallèle », « Nous voulions construire un réseau social plus proche des besoins des scientifiques, quelle que soit leur discipline. »

Clavier

Ainsi, MyscienceWork est donc destiné à faciliter l’échange et le partage des savoirs scientifiques entre les étudiants et les chercheurs.

La ville des start-ups

En 2014, Virginie Simon décroche une bourse pour participer à un programme d’aide aux start-ups, en Californie. Elle décide de commencer par un blog. La Française a tout de suite pris goût à ce nouveau projet et décide de s’installer à San Francisco avec son mari, qui est aussi son associé, et leur petit garçon.

L’entrepreneure témoigne qu’elle a appris la ponctualité, l’art de la synthèse et de la rapidité dans la prise de décision au contact des Californiens. Leur espace professionnel ne se limite pas aux locaux. Ils prennent le temps de sortir, de se promener, de prendre un café « pour connaître les gens et mieux travailler avec eux. »

Un modèle féminin

Virginie Simon est très fière de son trophée de la meilleure femme entrepreneure. « Il y a très peu de femmes PDG, indépendantes. Ça reste excessivement masculin. Pour moi, c’est une surprise. Je pensais que c’était innovant de manière globale, mais au niveau social, ce n’est pas exactement ça. » annonce-t-elle.

Elle a également décroché sur dossier sa « Green Card », un permis de travail permanent sur le sol américain en plus de son trophée. La Green Card est un vrai atout puisque l’obtention des visas est l’un des plus grands barrages à l’évolution des entrepreneurs expatriés aux États-Unis.

MyScienceWork se rémunère par la vente d’analyse de données. Elle donne désormais un accès gratuit à soixante millions d’articles scientifiques.

Mots-clés insoliteweb

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !