Elle commande un bijou sur Amazon et se retrouve avec un sextoy

Amazon marche fort et le groupe a ainsi dépassé les 100 milliards de dollars de chiffre d’affaires l’année dernière. Cela n’a d’ailleurs rien de surprenant car il est aussi un des sites les plus fréquentés au monde. Oui, mais il lui arrive aussi parfois de s’emmêler les pinceaux et Noeleen Greene en a récemment eu la preuve.

Noeleen a vingt-huit ans et elle éprouve une véritable passion pour les bijoux fantaisie. Elle en achète très fréquemment et il lui arrive même de se rendre sur Amazon pour compléter sa collection.

Sextoy Noeleen

Ce produit ne ressemble définitivement pas à un bijou fantaisie.

Notre amie a d’ailleurs passé une nouvelle commande le mois dernier, pour un pendentif brillant coûtant £ 0,98, soit environ 1,25 €.

Noeleen a commandé un bijou fantaisie et elle s’est retrouvée avec un sextoy anal

Elle s’attendait à recevoir rapidement le produit mais cela n’a pas été le cas et le livreur a ainsi mis un peu plus d’un mois à trouver le chemin menant vers son domicile.

Le carton a fini par arriver chez elle et cette jeune britannique l’a rapidement ouvert afin de pouvoir essayer son pendentif. Mais voilà, tout ne s’est pas passé exactement comme prévu car elle s’est retrouvée face à une boite renfermant un sextoy, et plus précisément un produit décrit comme « une arme anale ». Carrément.

Inutile de préciser que notre maman a été très embarrassée par la découverte.

Elle s’est donc rendue sur Facebook pour laisser un message à l’enseigne et pour se plaindre. Amazon a répondu, bien sûr, avec une certaine légèreté : « Je ne peux imaginer combien vous êtes déçu, Noeleen. Nous sommes là pour vous aider à aller au fond des choses ».

Mais voilà, notre amie n’a pas apprécié la plaisanterie, d’autant que la réponse du CM de la firme a reçu un peu plus de 7 000 likes dans la foulée. Le pire, c’est que de nombreux internautes se sont moqués d’elle. Résultat des courses, Noeleen a la ferme intention de ne plus passer de commande chez Amazon.

Maintenant, toute la question est évidemment de savoir comment l’enseigne a pu confondre un bijou fantaisie avec un sextoy anal. J’ai beau retourner la situation dans tous les sens, je n’arrive pas à trouver de ressemblance entre les deux produits.