Clicky

Elle pense avoir été violée par un Pokémon

Pokémon Go rencontre pas mal de succès depuis son lancement le mois dernier, mais il se retrouve aussi au cœur des histoires les plus insolites. Barrées, même. La dernière en date détient sans doute la palme et pour cause : une femme vivant à Moscou prétend en effet avoir été violée par un Pokémon géant. Elle a même téléphoné à la police de sa ville pour porter plainte.

Katrina habite dans un petit appartement situé dans un quartier de Moscou. Elle vit là-bas avec son époux. La routine, en somme.

Pikachu Perv

Pikachu est-il un pervers ? Cette femme russe en est convaincue.

Comme des millions d’autres personnes à travers le monde, Katrina a eu un gros coup de cœur pour Pokémon Go et elle passe ainsi plusieurs heures par jour dessus.

Katrina passe pas mal de temps sur Pokémon Go

Il faut croire que sa passion a fini par prendre le dessus.

Notre amie a en effet téléphoné à la police de sa ville un peu plus tôt dans la semaine en expliquant avoir été agressée sexuellement par un Pokémon géant alors qu’elle se trouvait dans son appartement.

Katrina était en train de dormir au moment des faits et elle aurait été brusquement tirée de son sommeil par un énorme vacarme. Là, elle se serait retrouvée face à un Pokémon géant couché sur elle, un Pokémon qui était en train de la violer. La femme se serait alors débattue et la créature aurait fini par prendre la fuite, sans demander son reste.

Surprenant, n’est ce pas ? Certes, et ce n’est pas fini car Katrina n’était pas toute seule dans son lit au moment de l’agression. Son époux dormait en effet paisiblement à côté d’elle. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il n’a pas cru un instant à l’histoire de sa femme et il lui a même conseillé d’aller voir un psychiatre.

Personne n’a pris son histoire au sérieux

La police n’a pas été plus tendre de son côté. Faute de mieux, notre pauvre amie a donc été consulter une voyante. Selon Bloknot, un média russe, cette dernière n’aurait pas été non plus en mesure de l’aider.

Il faut tout de même savoir que Katrina n’en est pas à son coup d’essai. En réalité, elle pense aussi que son chien peut voir les Pokémon, un peu à la manière de certains de nos amis japonais. Remarquez, cette fois, elle a une preuve : l’animal aboie à chaque fois qu’elle lance Pokémon Go.

Note : Katrina est un nom d’emprunt. L’identité de la femme n’a effectivement pas été révélée et cela se comprend aisément compte tenu de la nature de la plainte.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

3 comments

Ajouter le votre.

Publier un nouveau commentaire.