Clicky

Elle publie une photo de sa fille sur la plage et se retrouve prise pour cible par les internautes

Instagram est un réseau social centralisé sur le partage de photos dans lequel les internautes peuvent s’exprimer librement. Malheureusement, les avis des internautes sont parfois blessants et injustes. Jordan Lee Jones est une maman comme les autres. Elle partage les photos de ses enfants sur la plateforme. Dernièrement, elle a fait la mauvaise expérience du comportement de certains internautes.

La maman de deux enfants a tout simplement posté une photo nue de sa petite fille de deux ans qui jouait sur la plage. Plusieurs personnes ont signalé la photo sous prétexte que la photo était inadéquate. Instagram a donc supprimé la photo parce qu’elle enfreignait les règles du site.

Floutage Instagram

Instagram vient d’annoncer une nouvelle fonction assez insolite.

Elle a découvert bien assez vite que la nudité n’était pas la raison de la suppression de la photo, mais la couleur de peau de sa fille.

Un premier commentaire grossier et désobligeant

Le premier commentaire que Jordan Lee Jones a reçu à propos de la photo de sa fille a été : « C’est dégoûtant de voir à quel point la peau de ta fille est sombre, est-ce que vous avez déjà entendu parler de la crème solaire ? Que dirais-tu de commencer à l’utiliser avant que ton enfant ne soit plus visible à quatre heures. Mère horrible. »

La maman a été choquée par ce commentaire et a décidé de s’expliquer sur Mirror Online : « Je recevais beaucoup de messages gentils donc j’ai décidé de partager la photo expliquant que nous avions un héritage autochtone du côté de ma mère. Notre peau est donc naturellement bronzée, peu importe la quantité de crème solaire qu’on y met. »

Du racisme à l’état pur

Lorsqu’elle s’est réveillée le lendemain matin, Jordan Lee Jones pensait qu’il n’y aurait plus de problèmes avec cette photo, mais à sa grande surprise, elle avait reçu une notification d’Instagram rapportant qu’elle avait enfreint les règles de la communauté. La photo a donc été supprimée.

Le plus bouleversant, c’est que ce n’est pas qu’une personne qui a signalé la photo. Elle a donc écrit : « Si vous n’aimez pas notre couleur de peau, ne me suivez plus. », « Je n’arrêterai pas de poster les photos de mes enfants simplement pour plaire à une minorité. La couleur de peau de mes enfants n’a rien de honteux. »

Plus tard, un porte-parole d’Instagram s’est excusé en prétextant que la photo a été supprimée par erreur. Qui s’excuse s’accuse ?

Mots-clés web

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !