Elle suit les ordres de son GPS et finit… à l’eau

Les GPS sont vraiment très pratiques. Peu importe où vous vous trouvez, ils vous permettent de trouver facilement votre route et ils peuvent même vous aider à faire des économies d’essence ou de péages grâce à leurs innombrables options. Oui, ils sont pratiques, mais il leur arrive aussi de se planter en beauté.

Je ne sais pas si vous connaissez l’histoire de la technologie mais elle a fait ses débuts dans les années 60 sous l’administration Nixon. Le premier satellite a été lancé à la fin des années 70 et le système a été totalement opérationnel en 1995, après le déploiement de 24 satellites.

Accident GPS

Il est parfois préférable de ne pas se fier à son GPS.

Il a fallu encore quelques années pour qu’elle soit utilisable par les particuliers, et encore un peu plus avant qu’elle ne se démocratise.

Les GPS sont nos amis. Enfin pas tout le temps.

Désormais, elle est partout et elle est même intégrée à la plupart des smartphones disponibles sur le marché. La technologie est donc entrée dans les moeurs et des millions de personnes font appel à ses services chaque semaine. La plupart du temps, tout se passe bien mais il arrive des fois où la situation dérape.

Une canadienne de 23 ans roulait de nuit dans l’Ontario, dans une région qu’elle ne connaissait pas. Pour ne pas perdre de temps, elle a allumé le GPS de sa voiture, une Toyota Yaris, avant de programmer son itinéraire.

Au début, tout allait bien mais son appareil a malheureusement commis une faute impardonnable : il a « loupé » un virage. Notre amie a donc continué sa route comme si de rien n’était et elle s’est retrouvée sur un quai d’amarrage de bateaux situé au bord du lac Huron.

Le GPS n’a pas réagi à temps et la voiture de notre jeune canadienne a alors plongé droit dans la baie Géorgienne.

Les conditions météo étaient très mauvaises

Fort heureusement, le véhicule est resté suffisamment à flot pour permettre à la conductrice de s’en sortir indemne. La voiture a fini par couler, entrainant le GPS par le fond. Le GPS, mais aussi toutes les affaires de notre pauvre amie. Enfin à l’exception de son sac à main.

Personne n’était présent sur place et notre héroïne a donc du se débrouiller pour sortir de l’eau et pour regagner la rive. Elle s’est ensuite rendue à un hôtel pour prévenir les secours.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’infortunée conductrice n’était pas ivre. En réalité, la météo était très mauvaise. Il pleuvait et il y avait en plus du brouillard. Il aurait sans doute mieux valu qu’elle s’arrête en attendant que le temps se lève mais elle était pressée par le temps et elle a donc préféré s’en remettre à son GPS.

Mots-clés fungpsinsolite