Elle vend ses fesses aux enchères sur internet pour payer ses dettes

Bailey habite à Wellington, en Nouvelle-Zélande, et elle travaille depuis un moment dans une boutique d’équipements pour le surf. Elle adore son boulot, mais il ne lui rapporte pas suffisamment d’argent pour éponger ses dettes. Face à la situation, elle s’est donc mise en tête de vendre ses fesses aux enchères sur internet. Littéralement.

Elle a donc fouiné un peu sur la toile et elle a fini par trouver un site sur lequel publier son annonce : Trade Me.

Bailey

Bailey a trouvé une drôle de manière d’éponger ses dettes.

Ce site néo-zélandais fonctionne un peu sur le même principe que Le Bon Coin et il permet ainsi aux internautes de vendre tout ce qui leur passe par la tête, ou entre les mains.

Bailey est endettée et son salaire n’arrive plus à couvrir toutes ses dépenses

Le catalogue est plutôt bien fourni, et surtout très diversifié. Les gens vendent en effet un peu de tout sur la plateforme. Des vêtements, des trolls, des meubles, des voitures, des conteneurs, Trade Me ne semble pas très regardant sur le contenu des annonces et c’est précisément ce qui a poussé notre charmante amie à le choisir.

Bailey a donc décidé de mettre ses fesses aux enchères. Ses fesses, ou plutôt la peau qui les enveloppe. L’idée, ce n’est évidemment pas de faire dans la liposuccion ou dans le trafic d’organes, mais plutôt… de vendre l’emplacement d’un tatouage.

L’annonce est plutôt claire et elle porte en outre sur une zone bien définie.

La personne qui remportera l’enchère pourra ainsi disposer d’une surface allant de neuf centimètres en longueur à neuf centimètres en largeur. Soit quelque chose comme 81 cm². Il devra en outre choisir une fesse. La gauche, ou la droite. Bailey se réserve d’ailleurs de placer le tatouage dans le sens de son choix, ce qui peut aisément se comprendre.

Une quarantaine de personnes ont participé à l’enchère

Outre le fait de figurer sur le magnifique postérieur de cette blonde plantureuse, l’heureux gagnant aura aussi droit à une photo dédicacée et il pourra même venir voir le tatouage s’il le désire et s’il habite dans la région. Notre amie reversera par ailleurs 10 % de la somme à l’organisme de bienfaisance de son choix.

Le plus surprenant, c’est que cette annonce a rencontré un certain succès et elle figure même depuis quelques heures sur la page d’accueil de Trade Me, dans la rubrique « annonces cool ». Mieux, pour l’heure, l’enchère maximale est fixée à 2 930 € et une quarantaine de personnes ont misé sur le postérieur de Bailey. Dans le lot, on trouve même une entreprise, et plus précisément une salle de billard locale.

Comme quoi, la fesse marche toujours autant.

Mots-clés insoliteweb