Elles se mettent à nue pour lutter contre les stéréotypes

Amy D Herrman a une trentaines d’années et elle habite en Australie. Passionnée de photographie depuis sa plus tendre enfance, elle s’est lancée à corps perdu dans cette activité et elle propose depuis plusieurs années ses services aux entreprises. Accessoirement, elle travaille aussi sur plusieurs projets plus personnels et l’un d’entre eux souhaite dénoncer tous les stéréotypes visant les femmes.

Ce n’est pas vraiment une révélation mais la notion de beauté est totalement subjective et elle dépend des goûts de chacun mais également de l’image véhiculée par la société.

Underneath We Are Women

Underneath We Are Women, parce que toutes les femmes sont différentes.

Les standards de beauté portés par la presse américaine, par exemple, n’ont pas grand chose à voir avec ceux des médias brésiliens ou même coréens.

Underneath We Are Women, un projet photographique pour célébrité la diversité féminine

Wandering Pioneer, un site spécialisé dans les voyages et les cultures du monde, avait d’ailleurs réalisé une étude assez complète sur le sujet mais cette dernière n’est malheureusement plus en ligne.

Amy pense pour sa part que la beauté ne peut pas se limiter à un quelconque standard et que toutes les femmes, absolument toutes les femmes, sont belles à leur façon. Plutôt que de pondre une étude de plusieurs centaines de pages pour défendre son point de vue, elle a préféré se lancer dans un projet photographique du nom de Underneath We Are Woman.

Relativement simple (mais pas simpliste), il consiste tout bonnement à photographier cent femmes différentes afin de célébrer le corps féminin. Des femmes très différentes les unes des autres, bien sûr.

Fait intéressant, Amy a fait le choix de ne pas se limiter à des corps conventionnels et certaines de ses photos mettent ainsi en scène des femmes amputées de certains de leurs membres ou même souffrant d’un lourd handicap. Un choix particulièrement audacieux, donc.

Afin de toucher le public le plus large possible, Amy a créé un compte Instagram où elle partage certains de ces clichés. Elle ne souhaite cependant pas en rester là et elle ambitionne ainsi de sortir un livre. Elle a d’ailleurs lancé une campagne sur la version australienne de KickStarter afin de réunir les fonds dont elle a besoin, une campagne que vous pouvez retrouver à cette adresse.