Elon Musk a toujours dans l’idée de faire exploser des bombes nucléaires sur Mars

Elon Musk éprouve une véritable fascination pour Mars et il fait même partie de ces personnes qui croient dur comme fer qu’il viendra un jour où l’humanité sera amenée à coloniser la planète rouge. Et accessoirement, il aimerait bien faire exploser une ou deux bombes nucléaires sur place.

En fin de semaine dernière, le PDG de Tesla et de SpaceX a ainsi appelé ses followers sur Twitter à « nuker » la belle rouge.

Mars

Autrement dit, à faire exploser une ou même plusieurs bombes nucléaires à sa surface.

Elon Musk veut faire exploser des bombes nucléaires à la surface de Mars

L’idée peut sembler étrange, voire même carrément dangereuse, mais cet appel n’est pas une simple provocation. Bien au contraire.

Mars est à l’heure actuelle inhabitable. Très hostile, la planète a une atmosphère ténue et elle est en outre dénuée de magnétosphère. Elle est donc directement exposée aux vents solaires et aux radiations.

Toutefois, les nombreuses sondes placées dans son orbite ont également révélé l’existence de poches de glace situées au niveau de ses pôles, à plusieurs mètres sous sa surface.

Elon Musk pense donc que faire exploser des bombes nucléaires au niveau des pôles martiens pourrait provoquer l’éclatement de ces poches et la libération dans l’atmosphère de dioxyde de carbone. Un dioxyde suffisant pour modifier l’atmosphère de la planète et provoquer son réchauffement.

Toujours d’après l’homme d’affaires, le processus serait donc en mesure de rendre Mars plus habitable pour notre espèce. Ce qui favoriserait bien entendu sa colonisation. Une atmosphère plus chaude nous éviterait d’avoir à trop investir dans les systèmes de soutien à la vie. L’opération serait donc plus facile… et surtout moins coûteuse.

La communauté scientifique a de sérieux doutes

Ceci étant, la communauté scientifique ne partage pas l’avis du PDG et beaucoup de chercheurs doutent ainsi que le dioxyde présent dans ces poches de glace soit suffisant pour induire un changement atmosphérique. En réalité, l’atmosphère martienne est assez fine et elle pourrait ne pas être suffisamment dense pour retenir le précieux gaz. Le dioxyde risque de ce fait de s’échapper dans l’espace.

Sans compter que la géologie martienne comporte encore de nombreuses zones d’ombre.

Ce qui ne semble pas être une source d’inquiétude pour Elon Musk. Loin d’être le premier en date, ce nouvel appel n’est que le dernier d’une longue série et l’homme d’affaires ne semble pas vouloir lâcher son idée de sitôt. D’ailleurs, il compte même lancer très prochainement… une collection de tee-shirts pour la soutenir.

Pas de doute, la colonisation de Mars n’a jamais été aussi « cool ».

Mots-clés elon muskmars