Elon Musk compte visiblement s’inspirer de K2000 pour ses Tesla

Elon Musk est très présent sur les réseaux sociaux et il lui arrive même de répondre parfois aux questions des internautes. C’est précisément ce qu’il a fait ce weekend, confirmant de ce fait qu’il comptait s’inspirer de K2000 pour les prochains systèmes embarqués de ses Tesla.

Comme souvent, tout est parti d’un simple tweet publié par une certaine Sian Abigail Bradley, une journaliste travaillant pour l’édition britannique du site Wired.

K2000

Le message en question était composé d’un lien renvoyant vers son dernier article, une rétrospective consacrée à l’IA et d’une mention au PDG de Tesla.

Elon Musk aussi connaît K2000

Elon Musk a vraisemblablement apprécié le contenu de cet article puisqu’il a décidé de le relayer sur son propre compte, accompagné d’un message cryptique se passant aisément de commentaire – et de traduction : « The future is accelerating ».

Jay Pasa, un autre utilisateur de Twitter, a alors répondu au PDG en lui demander si le système embarqué à bord des Tesla sera un jour capable de rivaliser avec K.I.T.T, l’ordinateur de bord de K2000.

Contre toute attente, Elon Musk a répondu, d’un simple « yes ».

Tesla, on le sait, fait largement appel à l’intelligence artificielle dans le développement de son assistant de conduite semi-autonome. Les véhicules de la marque sont en effet équipés d’un système capable d’analyser en temps réel tous les signaux capturés par les différents capteurs embarqués afin d’offrir la conduite la plus souple et la plus sécurisée possible.

Si cet assistant a de nombreux atouts, il est malheureusement dépourvu de voix et il est donc impossible d’interagir avec lui.

L’IA, de plus en plus présente sur le marché de l’automobile

En parallèle, les assistants-domestiques ont largement investi le marché ces dernières années. De ce fait, nous sommes ainsi de plus en plus nombreux à piloter nos téléphones, nos ordinateurs ou encore nos installations domotiques à la voix en nous appuyant sur des solutions comme Siri, Google Assistant ou même Alexa.

Dans ce contexte, il n’est pas idiot d’imaginer que ces assistants finiront aussi par investir franchement sur nos voitures. C’est précisément ce que laisse entendre Elon Musk dans son message.

Dans l’absolu, il n’est d’ailleurs pas surprenant de voir le PDG de Tesla faire de telles déclarations. Android Auto a beaucoup gagné en popularité auprès des constructeurs et il en va de même pour le Carplay d’Apple.

Tesla, de son côté, ne peut donc pas rester les bras croisés. Quant à savoir si David Hasselhoff sera livré en série, c’est une tout autre question.

Mots-clés elon musktesla