Elon Musk veut connecter le monde avec 4000 satellites

Elon Musk s’est fixé une nouvelle mission : offrir à l’ensemble des habitants de la planète une connexion haut débit. Pour se faire, il a l’intention de déployer dans l’orbite de notre planète un peu plus de 4000 satellites. Reste à savoir si la FCC va lui donner son accord.

La planète abrite à l’heure actuelle un peu plus de 7,4 milliards d’êtres humains. Ils sont évidemment loin de tous avoir une connexion à internet. En réalité, les autorités ont évalué à 4,3 milliards le nombre d’habitants exclus du web. Soit un peu plus de la moitié.

SpaceX Web

SpaceX veut connecter le monde avec des satellites.

Bien décidés à étendre leur hégémonie sur le monde, les géants du secteur travaillent sur de nombreuses solutions différentes afin d’étendre le réseau des réseaux à l’ensemble de la planète.

SpaceX envisage de déployer plus de 4000 satellites en orbite basse pour connecter le monde

Certains envisagent de s’appuyer sur des ballons lâchés dans les airs, d’autres sur des drones autonomes fonctionnant à l’énergie solaire, Elon Musk a choisi pour sa part de s’appuyer sur des satellites et cela n’a rien de surprenant compte tenu de ses activités.

L’homme s’intéresse en effet beaucoup à ce qui se passe au-dessus de sa tête.

Il s’y intéresse tellement qu’il a même créé une entreprise entièrement dédiée à la chose : SpaceX. Si cette dernière s’est surtout focalisée sur le développement de ses lanceurs réutilisables ces derniers temps, elle aspire désormais à autre chose et c’est précisément ce que prouve sa dernière demande adressée à la Federal Communications Commission.

Le géant de l’aérospatial a effectivement demandé à la FCC l’autorisation de lancer 4425 satellites afin de déployer un accès à internet à travers le monde. Fascinant, mais ce n’est pas fini, car selon l’entreprise, ces satellites permettront d’offrir 1 Gbps de débits à tous les habitants de notre planète.

Un projet dont le coût est estimé à plus de 10 milliards de dollars

SpaceX n’est évidemment pas le premier à explorer cette piste. Plusieurs fournisseurs d’accès proposent ce type de services et c’est notamment le cas de NordNet, Tooway ou encore d’IDHD. Toutefois, les débits de ces offres dépassent rarement les 20 Mbps.

Comment SpaceX peut-il atteindre de tels débits, alors ? Simple, la transmission du signal ne se fera pas par ondes radio, mais avec une technologie optique par laser.

Si l’on en croit la demande adressée à la FCC, alors ces satellites seraient aussi placés en orbite basse afin de réduire au maximum les temps de latence et ils viendraient ainsi se placer à une altitude de 1300 km, contre 36.000 pour les satellites classiques.

SpaceX ne compte d’ailleurs pas perdre de temps et l’entreprise a ainsi la ferme intention de commencer le déploiement de son réseau satellitaire le plus vite possible, avec une mise en oeuvre sous cinq ans. Seul bémol, pour que ce projet soit viable, la société va devoir investir entre 10 et 15 milliards de dollars. Une somme colossale.

Mots-clés elon muskspacewweb