Emmanuel Macron serait devenu la cible principale des médias Pro-Russes

Depuis quelques semaines déjà, le gouvernement français doit faire face au mouvement « Gilets jaunes » et tout cela se passe sous la présidence d’Emmanuel Macron. Le monde entier observe la France et les médias pro-Russes n’en perdent pas une miette.

Depuis sa campagne, les médias pro-Russes mettent en lumière les décisions politiques impopulaires du président français, mais il a réussi à les contourner.

Crédits Pixabay

Aujourd’hui, la France se trouve dans une mauvaise posture. Le pays est vulnérable et les médias russes qui ont été accusés par Emmanuel Macron de propager des fake news prennent leur revanche. Les médias du gouvernement russe se servent en effet du mouvement Gilets jaunes pour s’en prendre au gouvernement Philippe.

Que se passe-t-il ? À quoi faut-il s’attendre ? Le gouvernement français est-il en danger ?

Des médias étrangers bien informés

Ici, nous parlons des journalistes russes, officiels ou non officiels et ils sont bien informés. Concrètement, il existe actuellement 600 comptes Twitter qui ne font que promouvoir les opinons de Kremlin, mais ils sont surveillés de près par les États-Unis. Si les USA s’en mêlent, c’est parce que ces comptes Twitter s’attaquent aussi aux Britanniques et aux Américains.

Quoi qu’il en soit, les médias pro-russes affirment que les forces de l’ordre françaises ne soutiennent pas le gouvernement actuel.

Ils prétendent aussi qu’au cours des manifestations provoquées par le mouvement des gilets jaunes, près de 12 journalistes de RT ont été blessés, mais que les médias français ont préféré taire l’affaire.

Le gouvernement français attaqué

Si le gouvernement d’Édouard Philippe a pu éviter les cyberattaques, il n’est pas à l’abri des dires des médias russes. Des médias souvent très actifs.

Ces mêmes médias russes qui ont affirmé que la campagne de Macron a été financée par des organisations arabes douteuses et que le président français vit en réalité une « double vie. »

Avec tout ce que les médias pro-Russes publient sur Twitter et Facebook, le gouvernement français est réellement attaqué. Malgré tout, ces médias restent corrects dans leurs propos et ils ne se sont pas lancés dans une quelconque campagne d’influence.

Contrairement à ce qui a été suggéré, ils ne sont en rien responsables du mouvement Gilets Jaunes et ils ne font finalement qu’en tirer parti pour servir leurs propres intérêts… ou ceux de leurs divers soutiens.

Il faut en outre noter que tous les candidats à la présidence française ont été victime de ces institutions russes, pas juste le gouvernement actuel.

Mots-clés politique