EMUI 10 officiel, tout ce qu’il faut en retenir

Huawei ne s’est pas uniquement focalisé sur HarmonyOS durant sa conférence de presse. Le géant chinois s’est également attardé sur la nouvelle version de sa plateforme mobile phare, EMUI 10. Et autant vous prévenir, les nouveautés annoncées sont nombreuses.

EMUI 10 sera, comme son chiffre le laisse raisonnablement supposé, basé sur Android 10 Q et donc sur la toute nouvelle plateforme mobile de Google.

Test du Huawei P30 Pro : image 12

Attendue sur les prochains smartphones de la marque, elle sera également proposée en version bêta sur les P30 à partir du mois prochain.

EMUI 10 : quelques changements cosmétiques notables

Sans pour autant réinventer la roue, EMUI 10 apporte quelques améliorations salutaires sur le terrain du design, à commencer par la mise en place d’un thème sombre.

Si ce dernier était proposé sur certains appareils de la marque, il sera donc disponible sur l’ensemble de sa flotte avec la prochaine version de la plateforme, ce qui ne manquera pas d’intéresser tous ceux qui ne supportent plus les interfaces trop claires.

À noter que ce mode sombre ne se limitera pas à la plateforme. Les outils natifs de Huawei en bénéficieront également.

En outre, et c’est important, Huawei ne s’est pas contenté de changer les couleurs majeures de son interface pour les passer sur des nuances de gris. Les designers de l’entreprise ont également travaillé sur les typos afin de les rendre les plus lisibles possible.

Autre nouveauté, cette fois réservée aux appareils OLED, la mise en place d’un mode Always-On Display. Tout comme ce que proposent certaines marques concurrentes, les appareils sous EMUI 10 seront en mesure de garder affichées des infos cruciales sur leur écran de veille, comme la date, l’heure ou encore les dernières notifications de nos terminaux.

EMUI 10 : une plateforme plus rapide, plus fluide… et plus sécurisée

Huawei sait bien entendu qu’une belle interface ne fait pas tout. L’entreprise a donc fait en sorte d’optimiser sa plateforme afin qu’elle soit la plus rapide et la plus fluide possible.

Ce sera également le cas pour les contenus distants. EMUI 10 sera en mesure d’optimiser la latence et la stabilité des communications réseau lorsque nous serons en train de regarder des vidéos, par exemple.

Mais c’est surtout sur la sécurité que la conférence s’est axée, ce qui n’a finalement rien d’étonnant compte tenu des reproches adressés par l’administration Trump à l’égard de l’entreprise.

EMUI 10 s’assurera donc de sécuriser au mieux les communications et toutes les données seront donc chiffrées dans des zones précises… et indépendantes les unes des autres. Des clés différentes seront également utilisées afin de rendre chaque zone complètement hermétique.

EMUI 10 : une plateforme interconnectée

Il y a mieux cependant. Huawei a également fait en sorte que les téléphones sous EMUI 10 puissent se connecter facilement à d’autres appareils… et notamment avec l’ordinateur. Il sera notamment possible de transférer facilement des fichiers d’un appareil à l’autre. En soi, cette nouveauté n’en est d’ailleurs pas réellement une puisque le constructeur a déjà fait un premier pas dans cette direction avec la plateforme actuelle. Avec pas mal de limitations cependant.

Mais cette interconnexion ne se limitera pas aux smartphones et aux ordinateurs puisqu’il sera aussi possible de connecter un téléphone à un drone pour récupérer, par exemple, son flux vidéo depuis le device. L’exemple donné mettait d’ailleurs en scène un drone de marque DJI, ce qui prouve que le système sera ouvert aux autres constructeurs.

Dans le même ordre d’idée, il sera également possible de prendre un appel sur son téléphone et de le poursuivre ensuite sur une enceinte connectée ou même sur un téléviseur.

Autre cas d’usage, la voiture. Si une montre de la marque est équipée et si cette dernière détecte que nous sommes en train de nous endormir, alors elle sera en mesure de nous réveiller et d’envoyer un signal au système embarqué à bord de la voiture.

Huawei a d’ailleurs beaucoup insisté sur cette dimension durant la conférence de presse et on sait que la firme raisonne désormais en termes d’écosystème… ce qui est évidemment une très bonne chose. De même pour les développeurs qui disposeront d’outils avancés pour adapter facilement l’interface de leurs applications aux différents supports visés par leurs soins.

EMUI 10 : une bêta en septembre

Comme évoqué un peu plus haut, Huawei va lancer une bêta d’EMUI 10 en septembre, et plus précisément le 8 septembre. Elle sera en revanche réservée aux P30 et aux P30 Pro. On ignore également s’il sera possible d’en profiter sur tous les marchés ou uniquement en Chine.

Mots-clés emui 10huawei