Jouer à la NES, à la SNES ou à la PlayStation sur son mobile Android

Le mois dernier, nous avons vu qu’il était très facile de transformer son iPhone en NES, en SNES ou en PlayStation grâce aux bons émulateurs. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il est bien évidemment possible d’en faire de même avec un mobile ou une tablette sous Google Android. Alors si vous rêvez de pouvoir vous faire un petit Zelda 3, un Super Mario World ou même un Final Fantasy VII, ce n’est pas compliqué puisqu’on va consacrer l’intégralité de cet article à ce sujet. Même que c’est nettement plus facile qu’avec une iDevice, d’ailleurs. Bref, si vous avez envie de faire dans le rétro et de revivre les meilleurs moments de votre enfance ou de votre adolescence, vous avez ce qu’il vous reste à faire.

Jouer à la NES, à la SNES ou à la PlayStation sur son mobile Android

Installer un émulateur NES sur son terminal Android

La NES était une console formidable. Bon, c’est sûr qu’elle s’est pris un méchant coup de vieux depuis, mais il n’empêche qu’elle avait vraiment de la gueule avec ses grosses cartouches et tous ses titres incroyables qui resteront sans doute dans l’histoire du jeu vidéo. Yep, c’était une console pas commune et vous allez donc pouvoir remettre les doigts dessus grâce aux deux émulateurs que l’on trouve sur Android : NESoid et John NES Lite.

Deux émulateurs qui fonctionnent avec la plupart des titres mais qui diffèrent tout de même l’un de l’autre au niveau des contrôles. Là où NESoid va incruster la croix directionnelle et les boutons par dessus l’image, John NES Lite va préférer diviser l’écran en deux parties distinctes. Bien sûr, ce n’est qu’un détail, d’autant plus qu’il est aussi possible de jouer à ces émulateurs avec une vraie manette (on en reparlera plus bas), mais fallait bien le préciser.

Installer un émulateur SNES sur son terminal Android

A mon époque, il avait ceux qui soutenaient Sega, et d’autres qui ne juraient que par Nintendo. Un peu comme les partisans d’Android et d’IOS à notre époque, tiens. Bon, moi, j’appartenais à la deuxième catégorie et il faut bien avouer que l’histoire m’a donné raison, na ! Bande de looooooosers, hin hin hin ! Comme si un hérisson – ouais un hérisson – pouvait réellement battre un plombier. Bon, il y a bien eu la Dreamcast, c’est vrai, mais ma mauvaise foi me force à la gommer de mon esprit parce que c’est la seule fois, oui la seule fois, que j’ai tourné le dos à Nintendo. Remarquez, elle le valait amplement.

Hem, m’enfin pour jouer à la SNES sur son mobile ou sur sa tablette Android, c’est super simple avec SNESoid. Cette application est développée par les concepteurs de NESoid et elle vous permettra donc de jouer à la plupart des ROMS qu’on trouve sur le web.

Installer un émulateur PlayStation sur son terminal Android

Je me souviens comme d’hier de l’arrivée de la PlayStation sur le marché. Là, c’est clair, Sony avait vraiment créé la surprise et je pense que Nintendo et Sega doivent encore s’en souvenir. En fin de compte, ce que le constructeur nippon a prouvé, avec sa console, c’est qu’il ne suffit pas d’être présent depuis longtemps sur un marché pour en garder le contrôle. Non et il suffit d’arriver avec des idées neuves pour bousculer un peu les choses.

Bref, si vous cherchez un bon émulateur PlayStation pour Android, alors FPSE est fait pour vous. Il est payant, c’est vrai, mais il ne coûte que 2.99 € alors c’est quand même plus que correct.

Brancher une manette sur son terminal Android

Jouer à des émulateurs, c’est bien, mais on ne peut pas dire que les contrôles virtuels sont franchement adaptés et rien ne vaut finalement une bonne vieille manette pour s’éclater. Sur Android, ce n’est pas forcément très compliqué. Si vous avez une tablette sous Honeycomb, par exemple, sachez qu’elle reconnaitra la plupart des contrôleurs branchés en usb. En revanche, si vous avez envie de vous amuser avec une Wiimote ou avec la manette de la PlayStation 3, il vous suffira d’installer l’application qui va bien, soit Wiimote Controller ou SixAxis.

En revanche, notez que ces applications ne fonctionnent pas forcément sur tous les terminaux alors renseignez vous bien avant de vous jeter dessus.

Et les ROMS alors ?

On en vient un peu à la partie qui fâche, à savoir les ROMS. Le truc à savoir, c’est que tous les éditeurs ou tous les constructeurs ne portent pas forcément le marché de  l’émulation dans leur coeur. Loin de là, même. Et en règle générale, pour utiliser une ROM, il faut s’assurer d’avoir acheté l’original, même s’il n’y a rien de véritablement légal là dedans.

Bref, pour trouver des ROMS, Google est votre ami. Mais si vous avez la flemme de fouiner, voici deux adresses qui devraient vous plaire :

  • Mondemul.net : Beaucoup de choix, aucun lien mort (les fichiers sont hébergés sur un FTP) mais il faut s’inscrire pour pouvoir accéder au contenu.
  • Emu-fr : Un site très complet et d’autant plus pratique qu’il n’est pas nécessaire d’ouvrir un compte pour pouvoir télécharger les fichiers.

Après, vous avez toujours l’option Emule / Bittorrent mais bon, c’est bon qui voyez !

Crédits PhotoMuband



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Google Panda : la mise à jour qui se cachait derrière la mise à jour

    Google Panda : la mise à jour qui se cachait derrière la mise à jour

    Si vous vous occupez d’un ou de plusieurs sites, ou que vous vous intéressez au petit monde du référencement, alors vous n’êtes sans doute pas sans savoir que Google a déployé le mois dernier une mise à jour de son algorithme. Sa cible, cette fois, c’était les noms de domaine à mots-clés. Pas de quoi fouetter un chat, c’est certain, mais il semblerait que le géant de la recherche se soit un peu moqué de nous. Car en effet, cette mise à jour n’était en réalité que le sommet émergé de l’iceberg, Google en a…

  • Vidéo : Nexus 7, la tablette tactile de Google

    Vidéo : Nexus 7, la tablette tactile de Google

    Nexus 7, ce sera finalement le nom de la toute première tablette tactile de Google. Comme nous nous y attendions, Big G a effectivement dévoilé son ardoise numérique  à l’occasion de sa Google I/O, une ardoise assemblée par Asus, fonctionnant sous Jelly Bean 4.1 et embarquant un écran de 7 pouces offrant une résolution de 1280 par 800. Et forcément, il y a de grandes chances que vous souhaitiez en savoir un peu plus sur son compte, non ? Remarquez, ça tombe bien puisqu’on va en parler dès maintenant et vous aurez même droit à…

  • Google Android en 2006, c'était ça...

    Google Android en 2006, c’était ça…

    Je ne sais pas si vous êtes au courant mais un procès oppose actuellement Google à Oracle. Ce dernier accuse en effet le géant de la recherche d’avoir utiliser frauduleusement la technologie Java dans Android, et ce sans avoir acheté une licence d’exploitation. Pas terrible, c’est sûr, mais ce qui est déjà bien plus positif pour nous, c’est que ce procès a contraint Google à ressortir du placard des photos, des captures et même des illustrations de ses différents concepts. Des documents qui datent de 2006 / 2007 et qui sont plutôt intéressants puisqu’ils mettent…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -