Emule Paradise : le procès de son fondateur va commencer

Emule Paradise, ça vous parle ? Il y a de fortes chances que ce soit le cas et c’est plutôt logique puisque ce site a marqué les esprits dans les années 2000. Il faut dire que des millions de personnes l’utilisaient quotidiennement, alors ceci explique sans doute cela. Depuis, bien sûr, les choses ont bien changé et le site a été démantelé. D’ailleurs, le procès de son fondateur va commencer.

Certain(e)s d’entre vous s’en rappelle sans doute mais le procès de Vincent Valade (c’est le nom du créateur du site) était censé avoir lieu en 2009. Il a finalement été reporté à maintes reprises et l’affaire n’a jamais été jugée. Du moins pas jusqu’à aujourd’hui.

Procès Emule Paradise

Ca vous rappelle de bons souvenirs, non ?

Vincent n’avait qu’une vingtaine d’années lorsqu’il a eu l’idée de créer Emule Paradise. Il n’a eu aucun mal à s’installer sur le secteur et il a rencontré un certain succès sur la toile, allant jusqu’à attirer plus de 300 000 visiteurs uniques par jour.

300 000 visiteurs uniques par jour pour Emule Paradise

Si l’on en croit les autorités compétentes, alors le site aurait permis le téléchargement de plus de 7 000 films entre 2005 et 2006, rapportant par la même occasion plus de 400 000 euros à son fondateur. Oui, enfin dans le lot, il y avait aussi les gains générés par son site pornographique. Le jeune homme était effectivement un véritable touche à tout.

Jusqu’à présent, la défense de Vincent a été assez simple, pour ne pas dire simpliste. Il a toujours clamé qu’il n’avait jamais eu conscience des conséquences et qu’il ne faisait finalement que relayer des liens existants, sans pour autant les créer. Une nuance qui n’a visiblement pas convaincu les ayant-droits, et encore moins le juge.

Notez pour finir que le jeune homme risque pas moins de trois ans de prisons, et plus de 300 000 euros d’amende. Ah, et le Trésor Public lui réclame aussi entre 400 000 et 500 000 euros.

Mots-clés emuleweb