En 2018, Google a supprimé 2,3 milliards de publicités qui ne respectaient pas ses règles

La publicité est le principal moteur économique de Google. C’est avec cette dernière que la firme génère des milliards de dollars et peut investir dans de nombreux domaines, qu’il s’agisse des enceintes connectées, de l’intelligence artificielle, de YouTube, Android ou encore applications et autres services. Autant dire que Google met un point d’honneur à contrôler au maximum la publicité pour éviter les erreurs et autres problèmes liés à cette dernière. C’est Search Engine Land qui explique que la firme américaine affirme avoir supprimé pas moins de 2,3 milliards de mauvaises publicités lors de l’année 2018.

Pour ce faire, Google est passé par de nombreux outils comme l’intelligence artificielle avec le machine learning – littéralement « apprentissage de la machine ».

Des milliards de publicités que Google aura supprimées, affichant une baisse de 28% par rapport à 2017.

Google s’améliore dans le repérage des mauvaises publicités

C’est grâce au machine learning que Google annonce avoir supprimé pas moins de 2,3 milliards de mauvaises publicités l’an dernier. Nombreuses sont les tentatives de se faire de l’argent grâce au système de la firme américaine. En dehors des erreurs humaines involontaires, beaucoup ont tenté de frauder avec des malwares, du phishing etc. En plus de la suppression de ces publicités frauduleuses, Google avance avoir supprimé un million d’utilisateurs qui enfreignaient les règles. Alors que les publicités effacées représentent 27% de mois par rapport à 2017, les comptes clôturés sont quant à eux deux fois plus nombreux !

Google a plus que conscience de l’importance de sa régie publicitaire et ce nettoyage massif va de pair avec un meilleur service proposé pour les annonceurs. La firme s’est notamment engagée à n’afficher les publicités qu’aux vraies personnes et non aux bots, très nombreux sur la toile. Sans oublier que la charte a été renforcée et fait preuve d’un peu plus de transparence suite à de nombreuses polémiques.

Voici plusieurs années que pour épurer ses services, Google fait appel au maching learning qui repose sur la compréhension progressive et l’apprentissage de ses intelligences artificielles. Le résultat semble être au rendez-vous, notamment chez YouTube, autre service du géant américain qui aura fait un grand ménage ces derniers mois. Une fois de plus, l’IA démontre son utilité.

Mots-clés googlepublicité