En 2020, l’armée américaine va tester des véhicules de combats robotisés

Même si nous n’avons pas connu de guerre mondiale depuis les années 40, la course vers l’armement continue de progresser. C’est ainsi que l’armée américaine a mis au point de nouveaux chars de combat entièrement robotisés qui devraient leur permettre d’améliorer leur stratégie de combat sur les champs de bataille.

Les premiers essais auront lieu l’année prochaine, durant lesquels les fameux véhicules de combats robotisés ou RVC (pour Robotic Combat Vehicle) seront testés en condition réelle de tir.

armée

Crédit photo PIXABAY

À noter cependant que les véhicules utilisés ne seront que de simples répliques qui auront surtout pour objectif d’analyser les capacités des soldats américains à allier technologie et engins de guerre.

Les essais passeront par de nombreuses phases au cours desquelles les aptitudes des soldats à utiliser les RVC en condition réelle seront étudiées.

Des véhicules de combat dernière génération

Le RVC de l’armée américaine a été construit à partir d’une plateforme M113 servant à transporter les troupes armées. Il est contrôlé à partir d’un véhicule de combat Bradley amélioré, MET-DS. Pour ce faire, ce dernier dispose de caméras et de tourelle télécommandées qui sont contrôlées par les soldats depuis des écrans tactiles.

Il a été annoncé que le premier test aura lieu au mois de mars prochain. Un peloton de deux MET-D et quatre RCVs faisant appel à un conducteur, un artilleur et quatre autres soldats seront déployés à cet effet. L’issu de cette première phase d’essai déterminera ensuite les améliorations à apporter en vue des prochaines étapes de test.

Des phases d’essai qui se veulent déterminantes

L’Armée de terre américaine a mis au point ces véhicules robotisés afin de limiter les pertes humaines en temps de guerre. Ainsi au lieu de lancer les soldats au front, ce seront ces engins qui perceront les lignes de défense ennemie. D’après le chef du Bureau des capacités émergentes du centre, David Centeno Jr, cela va permettre de : « trouver des moyens de pénétrer dans cette bulle, d’attaquer leurs systèmes et de permettre la liberté de manœuvre aérienne et terrestre ».

Des démonstrations ont déjà été effectuées par l’armée américaine au Texas en mai dernier. Cela lui a permis de trouver des stratégies d’approche dans le but d’améliorer la conception de ses futurs RCV. Après le mois de mars, ces derniers feront l’objet de nouveaux tests en Europe en mai puis vers la fin de l’année 2021. À l’issu de cela, un autre essai aura lieu en 2023.

Durant ces étapes, six MET-D et quatre M113 RCV seront déployés. Lors des premières phases, ils s’accompagneront de quatre RCV légers et moyens. Dans la troisième phase, ce sera quatre RCV moyens et lourds qui les accompagneront.

Mots-clés US Army