En 2029, la Terre va recevoir la visite de 99942 Apophis, un astéroïde de 340 mètres de diamètre

En 2004, la NASA avait annoncé qu’un astéroïde nommé 99942 Apophis s’approche dangereusement de la Terre. À cette époque, la roche céleste dont le nom est inspiré d’un Dieu du Chaos était classée dans le niveau 4. Cette catégorie inclut les astéroïdes présentant plus de 1 % de risque de causer une « collision capable de provoquer une destruction régionale ».

Apophis est revenu à la une des actualités après qu’Elon Musk a partagé une publication du podcasteur Joe Rogan, tiré d’un article du journal britannique Express, le 18 août 2019.

Simulateur astéroïdes

Crédits Pixabay

Celui-ci s’intitule « Choc d’astéroïde : la NASA se prépare pour le ‘colossal Dieu du Chaos’ qui arrive dans 10 ans. » Heureusement, l’astéroïde est aujourd’hui classé dans le niveau 0.

Selon les prédictions de l’Agence spatiale américaine, Apophis passera à proximité de la Terre le 13 avril 2029. Cette roche céleste de 340 mètres de large filera à seulement 30 000 kilomètres du globe terrestre.

Une opportunité pour la communauté astronomique

Selon les experts, la probabilité qu’Apophis percute la Terre n’est que d’un sur cent mille. Ainsi, pour la communauté scientifique, il s’agira plus d’une aubaine que d’une menace. Les astronomes auront l’occasion de l’observer de plus près et probablement de résoudre certains mystères de l’univers.

D’après Paul Chodas, directeur du CNEOS, « Apophis est un représentant d’environ 2.000 astéroïdes potentiellement dangereux actuellement connus ». « En observant Apophis lors de son survol de 2029, nous acquerrons des connaissances scientifiques importantes qui pourraient un jour être utilisées pour la défense planétaire », a-t-il ajouté.

Une occasion d’élaborer une bonne stratégie de défense planétaire

La visite d’Apophis devrait avoir lieu le vendredi 13 avril 2029. Ce jour-là, il sera visible à l’œil nu, dans le ciel nocturne, sous la forme d’un point brillant. Il traversera le ciel de l’hémisphère sud, l’océan Indien, l’Afrique et l’Atlantique. Il atteindra celui de la côte ouest des États-Unis après quelques heures.

Cet événement sera également une occasion de concevoir une bonne stratégie de « défense planétaire ». Actuellement, il existe trois alternatives qui sont sérieusement envisagées au cas où un astéroïde se dirigerait tout droit vers la Terre. La première est l’utilisation d’un impacteur cinétique pour dévier la trajectoire de la roche. La seconde consiste à utiliser un tracteur gravitationnel et la troisième à faire exploser une bombe nucléaire à proximité de l’astéroïde.

Un retour de l’astéroïde est prévu en 2036. Néanmoins, une fois encore, la visite serait sans danger.