En Australie, un fonctionnaire est poursuivi pour avoir miné de la cryptomonnaie au travail

Si l’envie vous prend un jour de miner de la cryptomonnaie, eh bien, c’est à vos risques et périls. Notamment si vous le faites sur votre lieu de travail et que vous n’en avez pas l’autorisation. C’est ce qui est arrivé à ce fonctionnaire australien (dont l’identité n’a pas été révélée) qui est poursuivi pour avoir miné de la cryptomonnaie au travail.

Le mardi 21 mai 2019, la police fédérale australienne a annoncé dans un communiqué que l’homme, âgé de 33 ans, aurait détourné le système informatique du gouvernement et utilisé illégalement l’électricité de son lieu de travail pour miner de la cryptomonnaie.

Avant de se faire attraper, il aurait réussi à miner l’équivalent de 9 000 dollars australiens environ, soit 5 500 euros.

La police fédérale australienne est intransigeante

La police fédérale australienne s’est montrée intransigeante devant ce crime qu’elle décrit comme « extrêmement sérieux ». Chris Goldsmid, un des responsables de la police, a profité de cette affaire pour mettre en garde tous ceux qui seraient tentés de faire de même à l’avenir.

« Les contribuables australiens font confiance aux fonctionnaires pour agir en faveur de la communauté avec un maximum d’intégrité. Quiconque aurait un comportement criminel qui trahirait cette confiance pour un enrichissement personnel sera surveillé et traduit en justice », a-t-il déclaré.

Un fonctionnaire qui encourt une lourde peine

Alors qu’il était en train de profiter du système informatique de son lieu de travail, ce fonctionnaire ne devait pas se douter qu’il risquait gros. Malheureusement, la justice ne risque pas d’être clémente avec lui.

Actuellement, il fait l’objet de deux chefs d’accusations dont il devra répondre devant le tribunal australien. Le coupable est accusé de modification non autorisée de données susceptibles d’entraîner un dysfonctionnement et de modification non autorisée de données sensibles. Pour le premier chef d’accusation, il encourt une peine de prison de 10 ans. Pour la deuxième, il peut écoper de 2 ans.

Il suffit de faire l’addition pour savoir qu’il risque de passer un bon bout de temps derrière les barreaux.

Mots-clés cryptomonnaies