En Chine, une start-up lance une application de reconnaissance faciale pour animaux

Depuis déjà quelques années, les logiciels de reconnaissance faciale sont utilisés par les autorités pour retrouver des criminels en fuite. La société chinoise Megvii, spécialisée dans l’intelligence artificielle, travaille en ce sens et fournit ses services au gouvernement chinois.

Dans le but d’étendre son activité, la start-up a décidé de plus se limiter aux sujets humains et propose aujourd’hui un nouveau logiciel capable de référencer les animaux domestiques d’après leur visage.

Chien

Crédits Pixabay

Selon Abacus News, cette application permettrait aux propriétaires d’enregistrer leurs animaux de compagnie dans une base de données spécifique. Si les humains ont des empreintes digitales uniques, chez les chiens, ce sont leurs empreintes nasales qui permettent de les distinguer.

Un simple scan du museau de votre chien vous permettra ainsi de l’enregistrer dans une base de données. De cette manière, si jamais il venait à s’égarer vous pourrez le retrouver plus facilement.

Une application efficace

Le nouveau logiciel de reconnaissance faciale destiné aux canins de Megvii est téléchargeable sur mobile. Pour faire enregistrer leur chien, les propriétaires n’auront qu’à prendre en photo sous différents angles le museau de leur animal. Les clichés seront immédiatement enregistrés et stockés dans l’application. Grâce aux données numérisées récoltées à partir des photos, la recherche du chien perdu pourra ainsi être facilitée.

D’après la société, l’application affiche déjà un taux de réussite de 95 %, car plus de 15 000 animaux ont pu être retrouvés grâce à lui.

D’ailleurs, en plus d’aider les propriétaires à retrouver leurs compagnons, l’application pourrait également aider le gouvernement chinois à faire le suivi des chiens non enregistrés. Cela dans le but de sanctionner les propriétaires irresponsables qui laissent leurs animaux errer dans les rues.

Un nouveau concept pour protéger des espèces endémiques

La start-up chinoise n’est pas la seule à proposer une solution pour protéger les animaux. Aux États-Unis, un logiciel qui suit le même principe est également utilisé par les autorités responsables de la défense des animaux. L’application baptisée « Finding Rover » est aussi dotée » d’une intelligence artificielle qui permet la reconnaissance faciale des chats et chiens perdus.

En allant plus loin dans les recherches, des spécialistes ont aussi développé des logiciels qui permettraient de lutter contre les trafics illicites d’animaux en voie d’extinction. C’est notamment le cas du logiciel PrimNet qui a été conçu par le professeur Anil Jain et son étudiante en doctorat Debayan Deb. Cette application est surtout utilisée pour enregistrer les singes dorés et les protéger ainsi plus facilement.

Mots-clés insolite