En Éthiopie, des chercheurs ont découvert le plus ancien village bâti en haute montagne

Au fil des années, l’être humain a surpassé ses limites pour préserver sa survie. Tout au long de l’histoire, l’humanité a établi des refuges dans des endroits qui nous paraissent aujourd’hui peu probables.

En Éthiopie, des chercheurs ont découvert les restes d’un village érigé dans les hautes montagnes.

Crédits Pixabay

C’est la preuve que l’homme a su s’adapter à toutes les situations afin de survivre. Une recherche publiée dans la revue Science fait part des découvertes réalisées par une équipe internationale. L’analyse d’un site situé à 4 000 mètres d’altitude a en effet démontré l’existence d’un ancien peuplement dans les hautes montagnes de Balé en Éthiopie.

Loin d’être le plus ancien village de l’histoire, le site figure néanmoins parmi les plus anciens sites résidentiels érigés en haute altitude.

Un site résidentiel à 13 000 pieds d’altitude

L’Éthiopie regorge de régions montagneuses. C’est d’ailleurs dans cette partie du globe que des chercheurs internationaux ont trouvé les traces d’un ancien peuple vieux de plus de 45 000 ans. Si auparavant, les scientifiques estimaient que les premiers hommes à s’être établi dans les hauteurs n’étaient apparus que plus tard dans l’histoire, cette découverte a changé cette hypothèse.

Après des études chronologiques, archéologiques, biochimiques et zoologiques, il s’avère que des hommes avaient déjà établi leur demeure à plus de 4 000 mètres d’altitude depuis la dernière ère glaciaire.

Les chercheurs ont mené une étude approfondie du Fincha Habera, un abri sous roche trouvé sur les hauteurs du mont Balé. De nombreux artefacts, objets usuels dédiés à la chasse, des poteries ainsi que des restes d’ossements de rongeurs ont été trouvés sur le site. L’équipe a également confirmé l’établissement des hommes sur les lieux au vu de ce qui leur est apparu comme des excréments humains.

Un village vieux de plusieurs milliers d’années

Au cours des analyses effectuées dans le Fincha Habera, l’équipe de chercheurs a également procédé à la datation des lieux au carbone 14.

Les résultats laissent penser que les habitants de ce village haut perché y résidaient depuis la dernière période glaciaire qui a touché la Terre. Le site et les objets trouvés sur place seraient en effet âgés de 31 000 et 47 000 ans.

Une hypothèse avancée par l’équipe de chercheurs laisse envisager la probabilité que les anciens habitants se soient abreuvés des eaux des glaciers existants dans les hauteurs du mont Balé à l’époque. Les hommes de l’époque se seraient également nourris d’énormes rats-taupes pour survivre. Bien que Fincha Habera ne soit pas le plus ancien site d’habitation en hauteur découvert, il reste le plus vieux site utilisé comme lieu de résidence permanent à haute altitude.

https://www.sciencealert.com/these-ice-age-humans-lived-high-in-the-mountains-and-ate-giant-mole-rats

Mots-clés archéologie