Clicky

En fait, nous vivons peut-être tous dans un hologramme

Et si l’Univers tel que nous le connaissons n’était rien de plus qu’un simple hologramme ? Selon une étude menée par des astrophysiciens britanniques, canadiens et italiens, cela pourrait scientifiquement être le cas. Ils pensent d’ailleurs avoir trouvé des éléments de preuve pour étayer cette fameuse thèse.

Si ces quelques lignes évoquent vaguement quelque chose en vous, c’est tout à fait normal, car cette théorie n’est pas nouvelle.

Hologramme Univers

Et si l’Univers n’était qu’un simple hologramme ?

En avril dernier, Donald G. Hoffman, un chercheur passionné de sciences cognitives, avait ainsi présenté une thèse un peu différente, mais assez similaire dans sa logique de raisonnement.

L’Univers ne serait-il qu’un hologramme ?

D’après lui, le monde tel que nous le percevons pourrait n’être qu’une simple illusion créée par notre esprit afin de tenter de comprendre notre environnement.

Cette fois cependant, la situation est un peu différente, car les signataires de cette nouvelle étude ont mené une enquête approfondie portant sur le fond diffus cosmologique.

Ce terme assez obscur est en réalité le nom donné au rayonnement électromagnétique issu du très fameux Big Bang. D’après les chercheurs et les analyses faites au fil de ces dernières années, ce fameux rayonnement aurait été dilué et refroidi par l’expansion de l’Univers.

Le fond diffus cosmologique n’était qu’une simple théorie à la base, une théorie élaborée dans les années 40 par Ralph Alpher, Ribert Herman et George Gamow. Toutefois, son existence a été confirmée en 1964 par deux chercheurs travaillant pour Bell, Arno Allan Penzias et Robert Woodrow Wilson. Cette découverte leur a d’ailleurs valu le Prix Nobel de Physique quelques années plus tard.

La théorie de l’Univers Holographique date pour sa part des années 90 et elle stipule ainsi que toutes les informations composant notre réalité sont en réalité contenues dans un champ à deux dimensions. Dans ce contexte, tout ce que nous percevons et tout ce que nous ressentons ne seraient rien de plus que la projection de ce fameux champ. Et donc un hologramme.

Un principe assez proche de celui des films en trois dimensions.

La théorie de l’Univers Holographique pourrait être dans le vrai

Pour l’heure, cette théorie n’a pas été prouvée, mais elle fascine tout de même de nombreux chercheurs à travers le monde.

Durant ces dernières décennies, les astrophysiciens ont ainsi découvert qu’il existait une grande quantité de données cachées dans le « bruit blanc« . Les membres de cette équipe internationale ont examiné à la loupe les caractéristiques de ces données et ils ont élaboré dans la foulée une équation afin de tester si leurs irrégularités pouvaient être expliquées par la théorie de l’Univers Holographique

Il semblerait que ce soit bien le cas. Le professeur Kostas Skenderis, un des signataires de cette étude, pense même que l’holographie peut représenter « un énorme bon en avant » dans la manière dont nous appréhendons la structure et à la création de l’Univers.

Il n’est d’ailleurs pas le seul à le penser, car de nombreux physiciens pensent que cette théorie pourrait nous permettre de concilier la théorie quantique et celle de la gravité, développée par Einstein.

Une théorie intéressante, donc, qui devrait m’être d’une grande aide ce soir, dans le RER D me ramenant à la maison, après ma soirée Sony.

Mots-clés insolite

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.