Clicky

En France, Android a le vent en poupe

Android continue à gagner du terrain. Les chiffres publiés par Kantar, sur une période de trois mois jusqu’à fin juillet, démontrent le succès grandissant de l’OS mobile sur le marché des smartphones dans les pays européens tels que la France, l’Italie, l’Espagne, la Grande-Bretagne et l’Allemagne. Durant la période susmentionnée, le système d’exploitation mobile de Google a détenu 80,1 % de parts de ventes en Europe quand iOS en est à 18,4 %. Windows Phone quant à lui reste très loin avec 1 % des parts si en 2016 il avait 4,3 %.

Ce succès, Android le doit en partie aux offres des géants Samsung et Huawei qui proposent des produits de qualités à des prix défiants toutes concurrences. Grâce à cela, Android a pu gagner 4,4 points comparé à l’année dernière. iOS maintient sa stabilité depuis 2016.

android wifi

La guerre que se livrent les géants des smartphones ne fait que commencer.

Succès en Europe

L’avance sur les parts de ventes d’Android est flagrante en Grande-Bretagne. Si dans ce pays, iOS arrive à 34,6 % après avoir perdu 3,4 points, Android culmine à 64 % en briguant 7 points. Les chiffres de Kantar mettent en exergue la popularité des produits Sony, surtout en Allemagne.

Pour ce qui est de la France, Android a gagné 4 points, lui permettant ainsi de franchir la barre des 80 % en l’espace d’une année. Pour sa part, iOS a chuté de 0,1 point, ce qui lui vaut maintenant 18,5 % de parts des ventes.

La plateforme mobile de Google connait aussi un succès retentissant en Espagne où elle possède plus de 90 % de parts de ventes.

Légères récessions aux États-Unis

Aux États-Unis, Android connait une petite baisse après avoir reculé de 1,5 point par rapport à l’année dernière et arrive à 64,1 %.

Il en est de même pour le marché chinois où il perd 4,8 points, mais reste quand même à 80,4 %. Au Japon ce recul se fait aussi ressentir. En effet, dans le Pays du soleil levant, Android a cédé 3,3 points et s’empare de 61,4 % de parts de marché.

Samsung compte sur la sortie du Galaxy Note 8 pour remédier à cette baisse. Toutefois, c’est sans compter sur l’iPhone X et l’iPhone 8 d’Apple. Les jeux sont ouverts ! En tout cas, cela montre qu’un OS mobile alternatif a peu de chances de percer face à iOS et Android.