En France, les ventes de véhicules électriques ont bondi de 44 % au premier trimestre

L’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere France) vient de sortir les résultats d’un baromètre concernant les ventes de voitures électriques.

Les chiffres sont là, le secteur a connu une nette embellie si on se fie à la comparaison entre le nombre d’immatriculations enregistrées au premier trimestre de cette année et celui de l’année dernière à la même période.

En France, les ventes de véhicules électriques ont bondi de 44 % au premier trimestre

Crédits Pixabay

Il s’est ainsi vendu 10.552 véhicules électriques au premier trimestre 2019, tous modèles confondus, ce qui représente 1,93% du parc automobile français. En comparaison, sur 2018, 7.282 nouvelles voitures électriques ont été immatriculées sur la même période, contre 31.069 sur l’année entière.

Ce qui propulse les ventes pour ce segment particulier à une croissance de 44% sur un glissement annuel.

Renault-Nissan trône en tête des ventes de véhicules électriques

Malgré les remous de l’affaire concernant le PDG de l’alliance, Carlos Ghosn, il semble que les modèles électriques du groupe restent les plus prisés par les acheteurs  français. En effet, avec 4.229 Renault ZOE vendues sur le premier trimestre 2019, pour 40,08% de parts de marché pour ce segment, c’est le modèle qui tient la tête du classement des nouvelles immatriculations.

Vient ensuite le Model 3 de Tesla, avec 1.554 modèles écoulés et 14,74% de parts de marché. La troisième place du podium revient à la Nissan Leaf avec 1.122 modèles écoulés et 10,63% de parts de marché.

D’autres modèles de constructeurs français sont présents dans le top 10 de véhicules électriques les mieux vendus, à l’instar du Peugeot iOn et du Citroën C-Zero, respectivement à la 8e et à la 9e place du classement, en jouant des coudes avec les allemandes BMW i3 et l’Audi e-tron. On note également que les marques plus exotiques comme le Kia e-Niro ou le Smart Fortwo sont également appréciées.

Un segment qui reste assez marginal malgré tout

D’après l’Avere-France, le segment des véhicules électriques a connu une progression de 93% entre 2018 et 2019. Néanmoins, la part de marché des véhicules électriques reste minime face aux ventes d’autres types de voitures : 1,43% du parc automobile en 2018, avec 31.069 VE face aux 2.173.507 modèles de voitures légères nouvellement immatriculées.

Toutefois, la proportion s’améliore, ne serait-ce qu’un petit peu sur 2019 : 1,92 de parts de marché pour les VE sur le premier trimestre 2019 avec 10.552 nouvelles immatriculations contre 549.791 véhicules légers hors électrique.