En France, un internaute sur trois a recours à un bloqueur de publicité

Bien qu’indispensable au bon fonctionnement de nombreux sites web, la publicité sur internet n’est pas des plus populaires ; la faute à des campagnes douteuses, ou à certaines annonces et bannières aussi agréables qu’un chewing-gum collé à sa godasse.

Face à ce problème, de nombreuses personnes se sont progressivement tournées vers des bloqueurs de publicités. C’est ainsi qu’à l’heure actuelle plus d’un internaute français sur trois a recours à un de ces logiciels, que ce soit sur ordinateurs (portables ou fixes) ou sur terminaux mobiles (smartphones ou tablettes). Une tendance qui va en s’accentuant chez les jeunes, certes, mais également chez les seniors.

stop-adblock

Plus d’un Français sur trois s’est tourné vers un bloqueur de publicités, pour naviguer sur le net en toute tranquillité.

C’est par le biais d’un sondage réalisé par l’Ipsos Connect – pour le compte du bureau français de l’IAB (Internet advertising bureau) – que l’on apprend que 36% des 24.000 personnes interrogées utilisent un adblocker. Un chiffre qui a augmenté de près de 20% en comparaison des derniers sondages réalisés en janvier dernier.

De plus en plus de Français se tournent vers des Adblockers

Les Français sont donc de plus en plus nombreux à se tourner vers les bloqueurs de publicités pour naviguer sur le net en toute sérénité. Des Français de toutes les tranches d’âges visiblement.

En effet, si jusqu’ici les sondages réalisés mettaient en évidence que les jeunes (16-25 ans) étaient les plus nombreux à avoir recours aux adblockers, on constate au travers de cette nouvelle enquête que les seniors (60 ans et plus) sont – eux aussi – plus nombreux à s’intéresser à ces logiciels.

Ce sont ainsi pas moins de 55% des internautes de 16 à 25 ans, et près de 30% de seniors (un pourcentage qui a augmenté de 30% par rapport au début de l’année) qui utilisent un bloqueur de pub.

Les ordinateurs restent les appareils les plus concernés par les bloqueurs de publicité

Dans la liste des terminaux les plus sujets à être équipés d’adblockers par leurs propriétaires, on notera que les ordinateurs portables arrivent en première place (avec 70% d’appareils équipés), suivis par leurs homologues fixes (53%), et enfin par les appareils mobiles : smartphones (13%), et tablettes (12%).

Interrogés lors de l’enquête sur les raisons pour lesquelles ils installent des bloqueurs de pub, les internautes mettent en évidence la répétitivité des annonces (50%), ainsi que leur aspect « encombrant » sur les pages Web (40%).