En Grande-Bretagne, des archéologues ont découvert une sépulture vieille de 4 000 ans

Au large du pays de Galles en Grande-Bretagne se trouve Anglesey, une île qui est réputée pour abriter de nombreux sites et monuments à la fois mystérieux et chargés d’histoire. Des archéologues y ont tout récemment mis à jour un tumulus funéraire vieux de plusieurs millénaires.

Menées par Ffion Reynolds, archéologue à l’Université de Cardiff, les fouilles ont permis de découvrir que le monument a été construit il y a environ 4 000 ans. Il présente également la particularité de se trouver à une cinquantaine de mètres de la célèbre tombe de Bryn Celli Ddu, déjà été fouillée en 1928.

Crédits Pixabay

Cette dernière est pour sa part âgée de 5 000 ans. Il a été annoncé que Ffion Reynolds et son équipe vont commencer à effectuer des fouilles plus poussées des deux sites début juillet 2019.

Une preuve que les druides sont passés par là

Pour Ffion Reynolds et ses collègues, la découverte de ce nouveau tumulus funéraire constitue une autre preuve, en plus de la sépulture Bryn Celli Ddu, qu’Anglesey et bien une « île druide ».

Les druides étaient des prêtres qui auraient vécu il y a 2 000 ans. Alors qu’ils ont nourri de nombreuses légendes, certains restent sceptiques quant au fait qu’ils aient vraiment existé.

Rappelons en effet que bien que de nombreuses traces écrites témoignent de leur existence, les chercheurs ne sont pas encore parvenus à trouver des éléments archéologiques « plus tangibles », tels que des objets rituels, qui prouvent que l’île a bel et bien été un « repère » de druides, voire même que ces derniers ont vraiment existé et vécu en Grande-Bretagne.

Les archéologues et les historiens y croient cependant dur comme fer, et continuent activement les recherches pour en savoir plus sur ce nouveau monument découvert, et percer tous ses secrets.

Bryn Celli Ddu, un site riche en découvertes

C’est la quatrième fois que Ffion Reynolds dirige des fouilles archéologiques sur l’île Anglesey. Alors que le cinquième round est prévu pour le début de ce mois, les quelques débuts de fouilles qu’ils ont pu effectuer sur la tombe de Bryn Celli Ddu leur ont permis de découvrir que les habitants de cette époque utilisaient les monuments anciens à des fins cérémonielles.

En fouillant les alentours du site, les archéologues ont aussi découvert que de nombreuses structures et artefacts anciens (notamment des morceaux de poterie néolithique ainsi que les restes d’une hache de pierre) étaient enterrés à divers endroits autour de la tombe de Bryn Celli Ddu. C’est aussi de cette manière qu’ils ont découvert le fameux tumulus funéraire dont on vous a parlé plus tôt.

Mots-clés archéologie